Publicité

QUESTION D'ACTU

International Journal of Obesity

Obésité infantile : les antibiotiques augmenteraient les risques

Les antibiotiques pendant l'enfance pourrait favoriser la prise de poids, et ce, jusqu'à l'âge adulte. Des résultats obtenus en suivant 160 000 enfants pendant plus dix ans.

Obésité infantile : les antibiotiques augmenteraient les risques DESRUS BENEDICTE/SIPA

  • Publié 22.10.2015 à 17h13
  • |
  • Mise à jour le 23.10.2015 à 09h20
  • |
  • |
  • |


Alors que le débat sur les antibiotiques se concentre principalement sur les problèmes d’antibiorésistance, une nouvelle étude met en évidence qu’une prise régulière pendant l’enfance favoriserait la prise de poids.

Ces résultats ont été publiés par des chercheurs de la John Hopkins Bloomberg school of public health dans le International Journal of Obesity. Il s’agit de la plus grosse enquête scientifique sur le sujet, regroupant 163 820 enfants âgés de 3 à 18 ans sur une période allant de 2001 à 2012.

D’après leurs dossiers médicaux électroniques, 20 % de ces jeunes participants s’étaient vu prescrire des antibiotiques sept fois ou plus, avant d’avoir atteint l’adolescence. A l’âge de 15 ans, ces enfants pesaient en moyenne 1,3 kg de plus que les autres, selon les chercheurs qui ont comparé des données de poids et de taille chez tous les participants.

 

Transformer les microbiotes

Plusieurs études avaient déjà été réalisées sur le sujet, mais elles étaient souvent limitées soit parce qu’elle ne se basaient pas sur des données médicales concrètes, mais sur des indications fournies par les mères des enfants, soit parce qu’elles ne réunissaient pas autant de participants sur le long terme.

Reste néanmoins à expliquer ce lien entre poids et antibiotiques. Une des pistes proposées par les chercheurs évoque les  effets des antibiotiques sur le microbiote, les bactéries présentes dans notre flore intestinale. Les antibiotiques transforment le fonctionnement de ces microorganismes, changeant la manière dont les nutriments sont absorbés. Et cela peut contribuer à une prise de poids.

 

Un message aux parents

Avec ces résultats, le Dr Schwartz, auteur principal de l’étude, veut tirer la sonnette d’alarme. Il estime que trop souvent encore les antibiotiques sont encore prescris à tort et à travers. Les parents demandent souvent à ce que leurs enfants prennent des antibiotiques, même si leur maladie pourrait être soignée sans.  

« Nous pensons toujours, en tant que parents, que nous devons agir de manière active pour le bien être de nos enfants. Dès qu’ils sont malades, nous voulons leur donner des médicaments. Mais parfois, le mieux est de ne rien faire pour ne pas causer des dommages sur le long terme Si le médecin ne préconise pas d’antibiotiques, ne donnez pas d’antibiotiques à vos enfants », insiste le Dr Schwartz.

Un message d’autant plus important que ce phénomène peut avoir des conséquences sur la santé des individus, jusqu’à l’âge adulte. A 15 ans, la différence de poids est encore minime entre les personnes ayant pris beaucoup d’antibiotiques, et les autres, mais les scientifiques estiment que plus tard, elle pourrait se creuser davantage.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité