Publicité

QUESTION D'ACTU

Chez le sujet jeune

Les infections chez l'enfant augmentent le risque de problème cardiaque plus tard

La survenue de maladies infectieuses pendant l'enfance ou lors de la vie in utero pourrait avoir un lien avec les problèmes cardiaques du sujet jeune.

Les infections chez l'enfant augmentent le risque de problème cardiaque plus tard PureStock/SIPA

  • Publié 17.10.2015 à 19h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Fièvre typhoïde, rougeole, varicelle, tuberculose... En plus des risques directs qu'elles entraînent au moment où elles sévissent, ces maladies pourraient également avoir des incidences à l'âge adulte. C'est ce que révèle une étude indonésienne de faible ampleur, indiquant que les personnes ayant souffert de maladies infectieuses sévères pendant leur enfance avaient davantage de risque de souffrir d’un syndrome coronarien aigu (SCA, comme une crise cardiaque ou une angine instable) à un âge jeune.

Les résultats ont été présentés lors de l’Acute cardiovascular care, événement de la Société européenne de cardiologie se déroulant à Vienne du 17 au 19 octobre 2015.

Comparaison de deux cohortes

L’étude a comparé deux populations indonésiennes de 153 patients : l’une ayant eu un AVC avant l’âge de 56 ans, l’autre sans survenue d’AVC. Les participants avaient en moyenne 47 ans et plus de 80 % étaient des hommes.

Conclusion des observations : la survenue d’une maladie infectieuse grave dans le jeune âge ainsi que les problèmes gestationnels, augmentent le risque de la survenue d’un SCA à un âge jeune. Les SCA surviennent lorsque les artères coronaires qui irriguent le cœur, rétrécissent ou s’obstruent. Ces résultats demeurent inchangés après ajustement de différentes variables, des facteurs de risque classiques comme le style de vie, le régime alimentaire, le statut socio-économique, etc.

D’autres investigations à mener

Les résultats auront besoin d’être étayés, notamment afin d’élucider les raisons pour lesquelles les maladies infectieuses fragiliseraient les artères des patients. Le Dr Qanitha, auteur principal de l’étude, avance que l’une des explications peut être que « les infections sont à l’origine d’inflammations chroniques et d’athérosclérose au niveau des artères ».

À l’avenir, les résultats de l’étude pourraient être étendus à d’autres pays de l'Asie du Sud-Est où les maladies infectieuses font rage. Il serait, par exemple, possible d’envisager des stratégies combinées pour combattre maladies infectieuses et maladies cardio-vasculaires.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité