Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Donner des laits végétaux aux bébés : de la maltraitance nutritionnelle

Des nutritionnistes rappellent que les « laits » d’origine végétale vendus dans le commerce ne sont pas adaptés aux bébés.

Donner des laits végétaux aux bébés : de la  maltraitance nutritionnelle CC0 Debora Cartagena, USCDCP

  • Publié 12.09.2015 à 19h28
  • |
  • |
  • |
  • |


Les « laits végétaux », c’est-à-dire les boissons fabriquées à partir de végétaux divers (soja, amande, noisette, châtaigne, quinoa…), sont dangereux pour la santé des nourrissons, rappelle la Société Francophone Nutrition Clinique et Métabolisme dans un communiqué publié sur son site.

 

Des besoins nutritionnels précis

Dans sa première année de vie, le nourrisson connaît une phase de croissance rapide, qui voit son poids de naissance être multiplié par trois et son cerveau grossir dans les mêmes proportions. Cette période est particulièrement importante pour son développement, et nécessite des apports alimentaires précis.

Si le lait maternel est évidemment le mieux adapté aux besoins nutritionnels du nourrisson, les « laits végétaux », dont l’usage tend à se répandre, relèvent pour leur part d’une véritable « maltraitance nutritionnelle », s’insurge le Dr Béatrice Dubern, pédiatre nutritionniste à l’hôpital Trousseau et auteur du communiqué.

 

« Maltraitance nutritionnelle »

En effet, ces boissons végétales, qui n’ont de lait que l’aspect et l’appellation commune, ne sont pas assez caloriques et présentent des apports nutritifs déséquilibrés. Ils manquent de lipides, et leur teneur en protéines et en calcium n’est pas adaptée aux besoins de l’enfant.

L’utilisation exclusive de ces boissons est donc susceptible d’entraîner des états de malnutrition aux conséquences graves, voire létales. Devant la recrudescence de problèmes de ce type, l’Agence nationale de sécurité des aliments (Anses) a émis en mars dernier un avis, qui déconseille formellement l’usage de tels « laits végétaux ».

 

Sur prescription uniquement

Les boissons végétales sont parfois utilisées pour pallier une intolérance du bébé aux protéines de lait de vache présentes dans le lait artificiel. Dans ce cas, rappelle l’Anses, il est possible d’utiliser des préparations à base de protéines végétales (en général, de soja), mais celles-ci doivent être prescrites par un médecin et non achetées dans le commerce. Leur formule est alors conçue pour couvrir précisément les besoins du nourrisson.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité