Publicité

QUESTION D'ACTU

Objets connectés

Un sexagénaire s'autodiagnostique une maladie cardiaque avec l'Apple watch

Un sexagénaire américain s'est autodiagnostiqué une arythmie cardiaque nécessitant un stimulateur cardiaque. Un diagnostic confirmé par un cardiologue.

 Un sexagénaire s'autodiagnostique une maladie cardiaque avec l'Apple watch /Rex_Stock_images_4822388A/Editorial Use only/1506041332

  • Publié 15.08.2015 à 06h34
  • |
  • |
  • |
  • |


L’Apple Watch peut sauver des vies ! C’est en tout ce que suggère l’histoire étonnante de Ken Robson, un Américain de 64 ans, relayée sur Twitter par le Dr Eric Topol, cardiologue au Scripps Mercy Hospital (San Diego, Etats-Unis).

 

 

« Un patient a sollicité une consultation pour un pacemaker. Sa demande était basée sur les données de son Apple Watch. Il avait des vertiges, son cœur battait très vite puis très lentement selon sa montre. Après des recherches sur Internet, il s’est autodiagnostiqué une maladie de l’oreillette. J’ai confirmé son autodiagnostic à notre première consultation. Il m’a demandé de lui posé un pacemaker, ce qui a été fait en ambulatoire », explique un confrère du Dr Topol.

Un rythme cardiaque irrégulier

En visite chez son fils dans la région de San Diego en juillet dernier, le sexagénaire s’est senti fatigué et a été pris de vertiges, a-t-il raconté à MedCity News. Il a également noté que son battement cardiaque était irrégulier. Des signes inquiétants qui l’ont poussé à faire des recherches sur internet. Il s’autodiagnostique alors « une maladie de l’oreillette ».

Au vu de sa découverte, Ken Robson décide de se rendre aux urgences du Scripps Mercy Hospital. « Je ne voulais pas être le genre de personne qui cause un atterrissage d’urgence, ou pire, meurt dans l’avion », explique-t-il.

Une intervention rapide en ambulatoire

Grâce aux données collectées depuis des semaines par sa montre, Ken Robson a pu fournir aux médecins des informations indispensables pour confirmer son diagnostic. Celles-ci lui ont par ailleurs évité le port d’un moniteur cardiaque pendant une semaine et réduit ainsi la durée d’hospitalisation.

L’homme raconte que toute l’équipe médicale était intéressée par son cas, mais peu y croyaient. Cependant le cardiologue, le Dr. Jerrold Glassman, confirma son affection. « Il s’agit d’un des rares cas où le patient a le bon diagnostic », souligne-t-il. Ken Robson a presqu’immédiatement été opéré pour poser un pacemaker et a pu sortir de l’hôpital dès le lendemain.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité