Publicité

QUESTION D'ACTU

1,2 million de personnes allergiques

Les allergies à l'ambroisie sont de retour

Les allergies à l'ambroisie font leur retour, alors que la saison de floraison a commencé. Le Réseau national de surveillance aérobiologique préconise aux allergiques de prendre leur traitement.

Les allergies à l'ambroisie sont de retour ALLILI/SIPA

  • Publié 14.08.2015 à 12h11
  • |
  • |
  • |
  • |


La deuxième quinzaine d’août signe le retour des allergies à l'ambroisie. Cette plante qui abonde sur le territoire français, au grand dam des allergiques, a débuté sa floraison. Un premier pic a été constaté dans la vallée du Rhône avec un risque allergique de niveau moyen dans le nord de l'Isère, le nord de la Drôme et le sud du Rhône, prévient le dernier bulletin du Réseau national de surveillance aérobiologique.

Les conditions météorologiques ne devraient pas nuire à la diffusion des pollens de la plante. Ainsi, « les orages annoncés pour les jours à venir ne devraient pas gêner la pollinisation de l'ambroisie », prévient encore le Réseau. Le nord de la France est pour le moment épargné, avec un risque allergique « très faible ».

1,2 million d'allergiques

L’ambroisie est une plante herbacée, qui peut déclencher de graves allergies. C’est une sorte de mauvaise herbe, qui pousse un peu partout. Lorsque ses fleurs se développent en été, elles libèrent des milliers de grains de pollen. Et cela peut entraîner des conjonctivites, des rhinites, ou encore des crises d’asthme. On estime à 1,2 million le nombre de Français allergiques à cette plante.

Pour l’heure, le RNSA conseille à tous les allergiques au pollen d’ambroisie de suivre scrupuleusement les traitements prescrits par les médecins, et indique qu’il faudra s’attendre à une augmentation des quantités de pollen dans les semaines à venir.

D’autres pollens aussi progressent, sans réelle conséquence sur les allergies. Les pollens d'urticacées sont les plus nombreux actuellement dans le ciel français, mais ne provoqueront au mieux « qu'un risque allergique de niveau faible », indique le Réseau. Ces pollens ne devraient gêner que les plus sensibles. Idem pour les pollens de graminées qui disparaissent petit à petit, « même s'ils font de la résistance dans le nord et l'ouest de la France ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité