Publicité

QUESTION D'ACTU

Enquête sur 5 000 adolescents

4 ados obèses sur 10 pensent être de poids normal

Au Royaume-Uni, près d'un adolescent sur deux en surpoids ou obèse n'a pas conscience de son état. Cette mauvaise image entretiendrait l'épidémie d'obésité.

4 ados obèses sur 10 pensent être de poids normal DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 09.07.2015 à 17h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Les adolescents en surpoids ou obèses ont une vision déformée de la réalité, d’après une enquête menée par Cancer Research UK. Les résultats, publiés dans l’International Journal of Obesity, montrent qu’une part non négligeable des jeunes pense avoir un poids normal, alors que ce n’est pas le cas.

5 000 adolescents britanniques (13-15 ans) ont été interrogés sur leur poids réel et la façon dont ils se perçoivent. L’objectif était de savoir s’ils sont conscients ou non de leur santé métabolique. D’après les calculs des auteurs, 73 % des adolescents étaient de poids normal, c’est-à-dire que leur indice de masse corporelle (IMC) ne dépassait pas 25 kg par m2. 20 % étaient en surpoids, et 7 % obèses. Une conclusion bien en deçà des dernières estimations, qui évoquent environ 30 % d’obésité chez les enfants et adolescents.

0,4 % se trouvent trop minces

La perception qu’ont les adolescents de leur corps est assez peu réaliste, révèle l’enquête. 4 adolescents en surpoids ou obèses sur 10 pensent que leur poids est à peu près correct. 0,4 % se trouvent même trop minces. Un décalage avec la réalité que l'on retrouve moins chez les jeunes de poids normal : ils ne sont que 7 % à se trouver trop gros et 10 % à se voir trop maigres. Les jeunes filles ont plus tendance que les garçons à se trouver trop corpulentes.

Répartition des adolescents selon leur IMC et la perception de leur corps. En gris clair, ceux qui se jugent trop légers. En gris, ceux qui se trouvent dans la moyenne. En gris foncé, ceux qui se pensent trop gros. (Source : Cancer Research UK)

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Agir rapidement

Pour le Pr Jane Wardle, co-auteur de cette étude, ces résultats sont importants. Du côté des mineurs de poids normal, il y a de quoi se réjouir : « Les jeunes gens qui pensent être en surpoids alors que ce n’est pas le cas peuvent développer des troubles du comportement alimentaire, commente-t-elle. Nous sommes donc ravis de voir que la plupart des adolescents de poids normal ont une vision réaliste de leur corps. »

Du côté des jeunes en surpoids, il est urgent d’agir. « Les adolescents en surpoids sont plus à risque que les autres de devenir des adultes en surpoids, exposés au risque de cancer, déplore Julie Sharp, membre de Cancer Research UK. Il est important que les jeunes gens trop lourds soient incités à être plus actifs et à améliorer leur alimentation – et prendre conscience qu’ils sont plus corpulents que la normale est un premier pas. »

Le service britannique de la santé esitme que plusieurs facteurs favorisent l’obésité infantile. L’accès facile à des aliments caloriques et l’idée que le surpoids est « normal » en font partie. Cette dernière enquête le reflète bien.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité