Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé publique

Les ados fumeurs abîment leurs artères

Présentée au congrès de cardiologie, une étude montre que les artères carotides des ados fumeurs sont plus épaisses après deux ans de tabac. Une anomalie qui peut conduire à l'athérosclérose.

Les ados fumeurs abîment leurs artères Marco Garcia/AP/SIPA

  • Publié 29.08.2012 à 05h00
  • |
  • |
  • |
  • |


« On a l’âge de ses artères ». L’adage dit vrai. Le problème est qu’on peut vite prendre un coup de vieux ! Il suffit de quelques cigarettes, même chez un adolescent… Qu’il soit en parfaite condition physique au départ ne change rien, les premières cigarettes attaquent rapidement ses artères. Une étude présentée au congrès européen de cardiologie qui se tient actuellement à Munich le confirme.
Des chercheurs suisses ont observé le profil de risque cardiovasculaire de 290 jeunes, âgés de 8 à 20 ans. Pour cela, ils ont évalué grâce à l’ultra-son l’état de leurs artères carotides, celles qui conduisent le sang oxygéné au cerveau. Et mauvaise surprise, les parois des carotides des jeunes fumeurs, 15 ans en moyenne dont 53% de filles, et après deux ans de tabac,  sont déjà plus épaisses que la normale. « Cela signifie qu’après une durée relativement courte de tabagisme actif, la structure des parois vasculaires est déjà en train de changer », s’alarme le principal auteur de l’étude courte, le Dr Julia Dratva, de l’Institut suisse de santé publique de Bâle. Et ce changement est dangereux, il mène tout droit à l’athérosclérose, autrement dit à l’épaississement des parois des grosses artères et à leur obstruction par des plaques d’athéromes…

Pour le cardiologue Serge Kownator, ces résultats ne sont pas une surprise. «  Cela confirme, une étude plus ancienne, faite chez de jeunes soldats morts au combat pendant la guerre de Corée. Les médecins ont observé chez les fumeurs des lésions athéromateuses au niveau des artères coronaires, voire des lésions plus importantes. Donc même chez des sujets jeunes en bonne condition physique, on peut voir de petits dégâts au niveau des parois artérielles. »

Ecouter le Dr Serge Kownator, cardiologue : « L’atteinte artérielle n’est pas l’apanage des sujets âgés. »
 

Il suffit de fumer quelques cigarettes pour voir le fonctionnement des artères s’altérer. « Il ne faut pas oublier que les artères ne sont pas de simples tuyaux qui véhiculent du sang, rappelle Serge Kownator. C’est un organe à part entière, qui représente près de 30 000 km de réseau dans l’organisme et qui se comporte de manière dynamique. Une artère a la capacité de se dilater et de se contracter, et c’est cette élasticité qui est atteinte très précocément». 

Ecouter le Dr Serge Kownator :  « Les artères constituent un organe dynamique qui représente près de 30 000 km de réseau dans l’organisme. »
 

Chez l’adultes, fumer est un des principaux facteurs de risques d’infarctus du myocarde. Le fait de fumer 10 cigarettes par jour multiplie par 3 le risque d'infarctus du myocarde. Au-dessus de 20, le risque d'infarctus du myocarde est multiplié par 5 et celui de mort subite par 6. Et les risques ne s’arrêtent pas là : hypertension artérielle, accidents vasculaires cérébraux, artérite des membres inférieurs sont également liés à la fumée de tabac. Dernier point : les lésions vasculaires peuvent aussi provoquer des troubles de l’érection.

L’étude suisse montre aussi qu’avec le tabagisme, l’obésité et le diabète des adolescents sont des facteurs qui interviennent très tôt dans le développement de la maladie artérielle. Sur les 290 jeunes étudiés, 3 % d'entre eux sont obèses, 13% sont en surpoids et les deux tiers d'entre eux font moins de 4 heures d'activité modérée par semaine...

« Une action urgente est à mener auprès des adolescents pour leur faire perdre l’habitude de fumer, a estimé le Dr Julia Dratva. Reste à savoir si un arrêt du tabac chez ces adolescents leur permet de récupérer la souplesse de artères. « Nous devons faire encore plus de recherche pour le savoir, a-t-elle précisé. Aujourd’hui, chez les adultes, les experts considèrent que la suppression du tabac permet de diminuer de 50 % la mortalité d'origine vasculaire. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité