Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude entre 2008 et 2010

Cancers liés au tabac : l’ouest et le nord particulièrement touchés

Les cancers liés à l’alcool et au tabac sont plus fréquents dans les départements du nord et de l’ouest de la France, d’après une étude sur les registres du cancer en France.

Cancers liés au tabac : l’ouest et le nord particulièrement touchés Le tabac est le principal facteur d'inégalités départementales (Gerald Herbert/AP/SIPA)

  • Publié 14.06.2015 à 07h55
  • |
  • |
  • |
  • |


Toutes les régions françaises ne sont pas égales face aux cancers. Une étude de l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) a comparé l’incidence de différents cancers sur le territoire. Elle livre un portrait précis des inégalités. Les départements du nord et de l’ouest du pays sont davantage touchés. Les disparités territoriales sont particulièrement marquées lorsque les facteurs de risque dominants sont l’alcool et le tabac.

Lèvres-bouche-pharynx : une dominante au nord-ouest

Quatre types de cancer ont une répartition géographique particulièrement marquée : cancers des lèvres-bouche-pharynx, du larynx, de l’œsophage et du poumon. « Chez les hommes en particulier, on observe une surincidence très prononcée dans les départements du nord de la France pour ces localisations cancéreuses : le Pas-de-Calais (62), le Nord (59) et la Seine-Maritime (76) (hormis pour le cancer de l’œsophage). Ces disparités départementales semblent correspondre aux variations d’exposition des populations à ces facteurs de risque », estiment les auteurs de l’étude. Dans le cancer de l’œsophage, par exemple, l’adénocarcinome est favorisé par le reflux gastro-œsophagien, l’obésité et le tabac.

L’âge d’exposition au tabac, l’intensité de la consommation ou sa durée, seraient des facteurs d’influence majeurs, qui expliqueraient – au moins en partie – les écarts d’incidence. Une affirmation moins évidente dans le cas de la consommation d’alcool.
« Le cancer de type adénocarcinome, quant à lui, a comme facteurs de risque principaux le reflux gastro-œsophagien, l’obésité et le tabac [25]. Il tend à devenir le type histologique le plus fréquent chez les hommes en Europe du nord et de l’ouest [23]. »


Répartition géographique des cancers de l’œsophage (gauche) et du larynx (droite) chez les hommes (Source : InVS).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Cancer du poumon : les femmes du sud plus touchées

La situation est claire pour les hommes : les cancers des lèvres, de la bouche et du pharynx, du larynx, du poumon et de l’œsophage sont plus fréquents dans les départements du nord (Pas-de-Calais, Nord, Seine-Maritime). Elle l’est moins chez les femmes. Le cancer du poumon est plus fréquent dans le sud, particulièrement les départements urbains (Alpes-Maritimes, Hérault, Haute-Garonne, Var) et en Île-de-France.

« Pour les cancers des lèvres-bouche-pharynx, l’incidence chez les femmes étant faible, seul un petit nombre de départements présente une incidence statistiquement significative, concluent les auteurs. On trouve cependant une surincidence dans les départements du Finistère et du Pas-de-Calais comme pour les hommes. Ces observations pourraient être induites par une géographie du tabagisme différente selon le sexe, ce qui semblerait moins vrai pour la consommation d’alcool. »


Répartition des cancers des lèvres, de la bouche et du pharynx selon le département et le sexe.


Répartition des cancers du poumon selon le département et le sexe.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité