Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 20 personnes

Les activités multitâches améliorent les performances physiques

Contrairement aux idées reçues, faire du vélo et des jeux de stimulation cérébrale en même temps améliore les performances physiques.

Les activités multitâches améliorent les performances physiques SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 08.06.2015 à 17h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Faire deux choses à la fois, le meilleur moyen de tout rater ? Rien n’est moins sûr. Des chercheurs de l’Université de Floride ont démontré qu’au contraire, les activités multitâches sont excellentes pour la santé, et en particulier pour celle des seniors.

Vélo et Mémento

Dans cette petite étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Plos One, 20 personnes âgées en bonne santé se sont prêtées à une activité qui peut sembler complexe. Ils ont réalisé des jeux de stimulation cérébrale (exercices de mémoire, de vitesse, d’association…), tout en pédalant sur un vélo d’appartement. Afin d’assurer la sécurité des participants, de 72 ans en moyenne, les résultats ont été édictés à l’oral.

Or, contre toute attente, il est apparu que lorsque les jeux sont d’un niveau facile, les participants ont tendance à accélérer leurs mouvements sur le vélo. En somme, leur corps est plus efficace lorsque leur esprit se concentre sur les jeux ! En moyenne, la vitesse de pédalage est augmentée de 25 % lorsqu’ils effectuent des tâches cognitives. En revanche, cette vitesse se réduit lorsque le niveau des jeux augmente, pour atteindre une vitesse de pédalage semblable à celle observée en l’absence de jeux.

Pour les chercheurs, ces résultats vont à contre-courant des observations fréquemment relevées, selon lesquelles faire deux tâches à la fois réduit la vitesse d’exécution de l’une et de l’autre. Selon eux, cette étude pourrait orienter les stratégies pour faire du sport ou de l’activité physique de manière efficace.


Les patients Parkinson non concernés

L’expérience a également été menée sur 28 patients atteints de Parkinson, avec des résultats moins concluants, puisque les patients ont globalement pédalé moins vite. Selon les chercheurs, la vitesse observée sur les sujets sains est liée à la dopamine libérée lors des exercices cognitifs. Or, cette fonction est altérée chez les patients Parkinson.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité