Publicité

QUESTION D'ACTU

A fortes doses

Le sel en excès est néfaste pour les ados

Une étude a mis en évidence, chez le rat, une corrélation forte entre la consommation excessive de sel et différents problèmes liés à la puberté.

Le sel en excès est néfaste pour les ados SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 20.05.2015 à 15h12
  • |
  • |
  • |
  • |


On connaissait déjà la corrélation entre la consommation en grande quantité de sel et les problèmes cardio-vasculaires. Cette fois-ci, une équipe de scientifiques de l’université du Wyoming (Etats-Unis) a voulu s’intéresser de plus près aux conséquences du chlorure de sodium et à son impact sur la puberté. Selon les premiers résultats de l’étude présentés au Congrès Européen d’Endocrinologie à Dublin, des retards importants peuvent être causés par le sel durant cette période charnière de la vie.

 

Retard important de la puberté

Pour mener à bien leurs recherches, les scientifiques ont étudié l’effet du sel sur des rats. Certains d’entre eux ont reçu une alimentation avec un taux de sodium trois à quatre fois supérieur aux normes conseillées. Les autres ont été nourris avec un menu quasiment vierge de tout sel. Chez les rats dont la consommation de sel était excessive, un retard important de la puberté a été constaté, avec pour conséquences des problèmes de comportement, et parfois une baisse de la fertilité. Chez l'homme, le retard de puberté est aussi connu pour perturber la fertilité.

Ces travaux mettent également en relief les différences qui peuvent exister entre un régime excessif en sel et un régime trop gras. Si le premier retarde la puberté, c’est l’inverse qui se produit pour le second. En effet, les enfants confrontés à un régime trop riche en graisse voient leur puberté arriver de manière précoce. « C’est la première fois qu’une étude montre que les effets du sel peuvent être aussi néfastes que ceux des graisses », affirme Dori Pitynski, doctorante et principale auteur de l’étude. Ces conclusions peuvent être utiles pour les différents ministères de la Santé et associations qui font de la nourriture chez les plus jeunes leur cheval de bataille.

En revanche, il faut noter que les rats qui ont eu une nourriture sans sel présentent eux aussi un retard notable de puberté. Ce phénomène pousse les chercheurs à affirmer que stopper complètement sa consommation n’est pas une bonne chose non plus pour l’organisme.

 

1,2 million de morts chaque année

En moyenne, un Français consomme sept grammes de sel chaque jour. S’il est présent naturellement dans de nombreux aliments, certains produits, dont les plats industriels cuisinés, sont régulièrement pointés du doigt pour leur taux bien trop élevé, tout comme le pain. Bien qu’il soit considéré comme un produit de consommation régulière, le sel n’est pas sans risques à forte dose. En plus d’avoir un effet néfaste sur les reins et le cerveau, il serait responsable de près d’1,6 million de décès chaque année dans le monde.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité