Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladies infectieuses

La fumée de tabac augmente la résistance des bactéries

La fumée de tabac renforce la résistance des bactéries résistantes aux antibiotiques, selon des travaux menés par des chercheurs californiens.

La fumée de tabac augmente la résistance des bactéries SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 03.04.2015 à 14h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Peut-être une autre bonne raison d’arrêter le tabac. La fumée de cigarette rend les bactéries ultrarésistantes… encore plus résistantes. C’est en tout cas ce qu’affirment des chercheurs de l’Université de Californie, qui publient une étude dans la revue Infection and Immunity.

Leurs travaux montrent en effet que le Staphylococcus Aureus résistant à la méthicilline (SARM), une bactérie résistante aux antibiotiques et assez répandue en France, devient plus agressif en présence de fumée de cigarette.

Plus difficile à détruire
Pour parvenir à cette conclusion, les auteurs ont contaminé des macrophages, ces cellules immunitaires chargées d’ « engloutir » les agents pathogènes. Deux types de bactéries ont été choisies pour infecter ces macrophages : des SARM, cultivées selon leur mode naturel de croissance, et des SARM exposées à de la fumée de cigarette.

Premier constat, plutôt rassurant : les macrophages des deux groupes sont parvenus à anéantir l’agent pathogène. Seulement, il leur a fallu beaucoup plus de temps pour supprimer les SARM exposés au tabac.

Pour comprendre, l’équipe de scientifiques a testé la sensibilité des bactéries au mécanisme individuel déployé par les macrophages pour détruire l’infection. Ils ont observé qu’une fois à l’intérieur des macrophages, les bactéries exposées au tabac se montraient beaucoup plus résistantes aux radicaux libres. Ces substances réactives qui contiennent de l'oxygène, sont issues de la respiration cellulaire des macrophages. C’est la réaction chimique qui leur permet de digérer leur proie – les microbes.

Les chercheurs ont également réalisé que les SARM exposées au tabac résistaient mieux aux peptides antimicrobiens, des éléments clés du système immunitaire. Ces petites protéines sont chargées de percer des trous dans les cellules des bactéries afin de provoquer une inflammation.

Pneumonies mortelles
La résistance des bactéries aux mécanismes des macrophages dépend de la dose de tabac reçue par les SARM, selon les observations des scientifiques. En outre, les bactéries exposées au tabac semblent envahir les cellules humaines cultivées en laboratoire, davantage que les SARM non exposées. Sur les souris, ces bactéries ont causé des pneumonies avec un fort taux de mortalité. Les données suggèrent que la fumée de cigarette renforce les parois des cellules de bactéries, ce qui les rend plus résistantes.

« Les fumeurs sont connus pour être plus vulnérables aux maladies infectieuses. La résistance accrue des bactéries exposées au tabac pourrait être un facteur supplémentaire contribuant à ce phénomène », concluent les auteurs des travaux.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité