Publicité

QUESTION D'ACTU

Enquête Ipsos pour La Roche-Posay

Soleil et cancer : les Français négligent la prévention

Paradoxalement, les Français sont conscients du risque de développer un cancer de la peau en cas d’exposition au soleil mais peu adoptent les bons réflexes de prévention.

 Soleil et cancer : les Français négligent la prévention RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

  • Publié 19.03.2015 à 11h57
  • |
  • |
  • |
  • |


Le soleil est vu comme bienfaisant, source d’énergie et de bien-être, mais il n’est pas sans danger. L'exposition aux rayonnements ultraviolets, naturels ou artificiels, est un facteur de risque majeur de développement des cancers de la peau. En France, plus de 10 000 cas de mélanomes sont recensés par an. Un nombre de cas en constante hausse depuis plusieurs années malgré les campagnes de prévention et de dépistage gratuit.

23 pays, 20 000 personnes
Pour connaître les attitudes de la population mondiale face au soleil et ses connaissances en matière de prévention, l'institut de sondage Ipsos a interrogé pour le compte de La Roche-Posay près de 20 000 personnes dans 23 pays. 88 % des sondés sont conscients des risques mais plus de 50 % n’ont jamais fait examiner leurs grains de beauté par un dermatologue. Pourtant, le mélanome est un cancer « visible à l’œil nu » et il se guérit dans 90 % des cas lorsqu'il est diagnostiqués à temps.

« Le mélanome est le plus grave des cancers de la peau. En revanche, s’il est diagnostiqué et traité suffisamment tôt, il est presque toujours guérissable, explique le Dr Luc Sulimovic, dermatologue, président du Syndicat National des Dermatologues Vénéréologues. Il est donc d’autant plus important de s’examiner régulièrement pour déterminer si l’on a des grains de beauté qui changent ou qui grossissent, ou pour vérifier l’apparence de toute autre marque sur la peau. La lutte contre le cancer de la peau commence chez soi et plus les gens examinent leur peau et celle de leurs proches, plus ils seront nombreux à consulter un dermatologue et plus nous serons en mesure d’agir tôt pour obtenir des résultats. »


Dépistage par un dermatologue
En France, il semblerait que les idées reçues sur le soleil sont moins présentes qu’ailleurs. En effet, l’enquête montre que 13 % des Français pensent qu’il est sans danger de s’exposer si on est déjà bronzé contre 21 % de la population mondiale.
Plus de la moitié des consommateurs de l'Hexagone pense que l’indice de protection 50 des crèmes solaires ne concerne que les personnes à risques (peau blanche, nombre élevé de grains de beauté) contre 66 % dans le monde. Par ailleurs, 98 % des parents français appliquent une protection solaire aux enfants de moins de 12 ans.

Toutefois, les Français sont « à la traîne dans l’adoption des bons réflexes de prévention et de dépistage. » En effet, 95 % d’entre eux savent que s’exposer au soleil sans protection est dangereux, mais seulement 1 Français sur 10 déclare se protéger toute l’année. En outre, seulement 12 % de la population font examiner leurs grains de beauté au moins une fois par an et ils sont près de 4 sur 10 à n’avoir jamais rendu visite à un dermatologue. Et près d’un tiers des Français n’ont jamais examiné leurs propres grains de beauté.

Pourtant, depuis 17 ans, au mois de mai, le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues organise la journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau. Elle repose sur le bénévolat et le volontariat de centaines de dermatologues qui assurent des consultations de dépistage anonymes et gratuites dans toute la France. Prochain rendez-vous, le jeudi 28 mai.

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité