• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Ventiler pour ne pas s'intoxiquer


  • Publié le 23.01.2012 à 06h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Une des conséquences indirectes du froid est le risque  d'intoxication par le monoxyde de carbone, première cause de mortalité par toxique. En France, plus de 6000 intoxications au monoxyde de carbone et plus de 200 morts sont à déplorer tous les ans. Le monoxyde tue  par deux mécanismes : il empêche le corps de s’approvisionner en oxygène et en bloque l’utilisation au niveau des cellules. C’est un tueur redoutable. Un gaz incolore et inodore, qui tue sans qu’on ne le sente vraiment venir et dont les effets  peuvent être extrêmement rapides. Il n’est pas nécessaire que la concentration soit importante: à titre d’exemple 1% de monoxyde de carbone dans l’air, ne laisse que 15 minutes de vie…  
 
 Comment y penser ?
 
On peut éprouver des maux de tête, des vertiges, des  nausées, mais tous ces symptômes peu typiques sont rarement attribués à leur cause réelle. En cas de doute sur une intoxication, et on aura la puce à l’oreille s’ils sont plusieurs dans le même espace à ressentir les mêmes signes, il faut agir vite: ouvrir portes et fenêtres et évacuer les locaux et appeler les pompiers ou le SAMU, même si les symptômes paraissent bénins.
 

 Cela concerne tous les moyens de chauffage y compris les groupes électrogènes mal ventilés ?

 Tout et n’importe quoi et pas seulement les vieux poêles à bois de nos grands-parents. Plusieurs sources différentes de ce gaz hautement toxique peuvent se retrouver dans la maison : la cuisinière à gaz, les systèmes de chauffage et de chauffe-eau toujours à gaz, mais aussi à gaz oil ou même les cheminées. N’oublions pas aussi les cigarettes, chacune émet 50mg de monoxyde de carbone, ou encore l’air extérieur s’il provient d’une zone à forte densité automobile.
 
 Rien ne vaut évidemment la prévention, c’est-à-dire l’entretien des appareils de chauffage  ou d’eau chaude…
 
 …Et la ventilation des locaux. En effet, le danger vient surtout des appareils vétustes mal entretenus ou mal utilisés. La présence de monoxyde de carbone dans l’air peut aussi être dûe à une mauvaise évacuation du fait de conduits obstrués ou mal dimensionnés, ou d’une ventilation insuffisante  par exemple quand les sorties d’air sont bouchées.
Certes l’entretien des appareils de chauffage est relativement coûteux, mais il ne faut pas hésiter, c’est le prix de la vie. D’ailleurs, chaque année, cette chronique sauve des vies. 
  

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité