>
>
Verrue plantaire : le traitement est efficace mais n'est pas obligatoire

Verrue plantaire : le traitement est efficace mais n'est pas obligatoire

Publié le 04.08.2015
Verrue plantaire : le traitement est efficace mais n'est pas obligatoire
© 123RF-Elena Chukhlebova

Lésion cutanée sans gravité, la verrue plantaire est une infection à papillomavirus de la peau qui guérit spontanément dans deux cas sur trois. Le traitement dermatologique est efficace pour réduire les risques de contagion, mais les récidives sont fréquentes.

Verrue plantaire : COMPRENDRE

Des mots pour les maux
Le HPV pour Human PapillomaVirus est l'agent infectieux responsable des verrues que l'on appelle aussi papillomes viraux.
La myrmécie est un des deux types de verrue plantaire.
La cryothérapie est le traitement par la congélation à l’azote liquide.

Qu'est-ce que la verrue plantaire ?

La verrue plantaire est une lésion cutanée bénigne située sur la plante des pieds. Elle est très fréquente, en particulier chez les enfants et les adolescents. Il en existe deux types : la myrmécie et la verrue mosaïque.
La myrmécie est une lésion souvent unique, de forme arrondie et régulière caractérisée par un épaississement de l'épiderme qui devient rugueux et piqueté de points noirs. Elle est parfois douloureuse à la pression et à la marche quand elle est située sur une zone d'appui.
La verrue mosaïque est plus superficielle, constituée par un ensemble de lésions. Elle n'est pas douloureuse et peut aussi se situer sur les orteils.

Quelle est sa cause ?

La verrue est due à l'infection de la peau par un virus, le papillomavirus humain ou HPV, dont il existe plusieurs types. C'est une affection peu contagieuse qui ne risque pas d'évoluer vers un cancer comme c'est le cas pour les infections du col de l'utérus par un autre type d'HPV.
La verrue plantaire se développe quand le virus peut pénétrer les couches superficielles de la peau, l'épiderme, grâce à plusieurs facteurs : coupure, ampoule, peau gorgée d'eau ou à l'inverse sécheresse de la plante du pieds. Un système immunitaire défaillant favorise l'infection.

La verrue plantaire est-elle contagieuse ?

Comme pour toute les infections virales, il existe un risque de contamination directe par contact cutané, mais la maladie est considérée comme peu contagieuse.
Certains milieux favorisent l'infection : les piscines, les vestiaires sportifs, les plages, les établissements scolaires et de façon plus générale la vie en collectivité. Les enfants et les adolescents sont particulièrement sujets aux verrues plantaires.

LE DIAGNOSTIC >>
Nous les femmes
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit