Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES TRAITEMENTS

    LES MALADIES

    Gastroentérologie-DDW 2012

    L’intestin influe sur le cerveau

    par
    |
    Publié le 4 Juin 2012
    L'état de la flore intestinale influe sur le reste du corps, en particulier le cerveau. Ce constat, confirmé au congrès de gastorentérologie, ouvre de perspectives pour le traitement de troubles fonctionnels.

    En direct du Digestive Disease Week 2O12 (Orlando 18-25 mai 2012)

    Une étude présentée au congrès américain de gastroentérologie n’est pas loin de confirmer l’adage qui veut que « l’on pense en fonction de ce que l’on mange ». Ce n’est pas l’effet de 100 g de steak sur l’intelligence que des chercheurs américains ont étudié, mais plus sérieusement l’influence d’une modification de la flore intestinale par des probiotiques sur le fonctionnement d’une partie du cerveau.
    Ils ont comparé l’impact sur les émotions et les sensations ressenties au niveau intestinal d’une supplémentation avec un yaourt fermenté contenant des probiotiques (B Lactis, L bulgaricus, S thermophilus et L lactis) avec un yaourt non-fermenté ou sans yaourt ; ce dernier groupe servant de témoin. L'étude a duré 4 semaines.
    Les adultes sains étudiés ont été tirés au sort pour consommer des yaourts, en prenaient 125 g, 2 fois par jour. La réponse cérébrale est modifiée dans le groupe consommant le yaourt fermenté qui contenait des probiotiques. Cette modification du fonctionnement d’une partie du cerveau est objectivée tant sur les tests émotionnels classiques que sur l’étude du fonctionnement du cerveau en IRM.

    Ces résultats sont certes préliminaires, car ils ne concernent qu’une petite population. Mais la bonne qualité de l’étude confirmerait qu’une interaction pourrait exister entre la composition en bactéries de la flore intestinale et le reste du corps humain, dont le cerveau. De plus, ces interactions seraient susceptibles de pouvoir être modifiées par la modification du régime alimentaire, voire la supplémentation alimentaire régulière en probiotiques.
    Il ne s’agit donc pas de se précipiter pour manger des yaourts fermentés, mais cette étude s'ajoute au dossier déjà conséquent de l’impact du microbiote intestinal sur le reste du corps humai. Le microbiote  est le nouveau nom scientifique de la flore intestinale. Par ailleurs, la démonstration qu’il est possible de modifier la flore intestinale ouvre de nouvelles pistes pour le traitement des maladies touchant les intestins, comme par exemple les troubles fonctionnels intestinaux.  





    Raviver la flamme ou l’éteindre
    Question d’actu
    18h19 - 29/07
    Pour réduire la transmission...
    18h11 - 29/07
    Etude américaine de la Mayo...
    17h12 - 29/07
    A l'origine d'une fistule...
    16h17 - 29/07
    Pathologies de la sphère...
    15h55 - 29/07
    Tamoxifène
     
     
    NUTRITION avec le Dr Patrick Serog

    Bien manger pendant sa grossesse

    Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
    Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
    Vérifiez ici.