Publicité

QUESTION D'ACTU

Surveiller les amalgames dentaires


  • Publié 27.10.2011 à 01h00
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est un combat que mènent plusieurs associations et que rapporte le journal La Croix : l’usage du mercure dans les amalgames dentaires. A la veille d’une réunion internationale sur le sujet, le chimiste André Picot, interrogé par le quotidien, résume : « Le mercure est un produit minéral qui collectionne les effets délétères et ne présente aucune action bénéfique pour l’organisme mis à part ses propriétés antiseptiques ». Le mercure, poursuit le quotidien, pénètre facilement par les voies respiratoires, il est soluble dans les graisses et franchit les barrières biologiques comme celle des alvéoles pulmonaires ou celle des méninges. Avec le masticage, il atteint également le cerveau via le nerf olfactif. Bioaccumulable, il se stocke dans le système nerveux ainsi que dans le rein et le foie. Aujourd’hui, 70% des obturations de carie utilisent du mercure. Or des alternatives existent comme les résines composites ou les céramiques. Si les  pays scandinaves ont interdit l’usage du mercure dentaire, la France, elle attend les conclusion de 14 experts nommés… en 2003 !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité