• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Dengue : un vaccin disponible en 2015


  • Publié le 04.11.2014 à 12h21
  • |
  • |
  • |
  • |


« Le premier vaccin au monde contre la dengue pourrait être disponible dès le second semestre 2015 ». C'est ce qu'affirme Sanofi Pasteur dans un communiqué. La presse, essentiellement économique, se fait l'écho de cette bonne nouvelle de santé publique. En effet, comme le souligne le quotidien Les Echos, les tests de phase 3 ont montré une efficacité globale du vaccin chez les enfants et adolescents âgés de 9 à 16 ans de 60,8 %. Mais, en ce qui concerne la dengue sévère, le taux de protection grimpe à 95,5 %. Et le vaccin réduit de 80,3 % le risque d'hospitalisation.

Ces résultats, publiés dans le prestigieux New England Journal of Medicine, confirment ceux publiés fin juillet dans le Lancet. Ils apportent aussi des précisions sur l'innocuité de ce vaccin : les analyses de tolérance (réactions sollicitées, événements non sollicités et effets indésirables graves) montrent des taux de notification similaires entre le groupe des vaccinés et le groupe témoin.


Fort de ces résultats, Sanofi Pasteur a donc décidé de déposer une demande d'enregistrement de son vaccin candidat et espère qu'il sera disponible dès le second semestre de 2015.

Les perspectives économiques d'une telle annonce n'ont pas échappé au site Boursorama, qui note que « certains analystes estiment que les ventes de ce vaccin pourraient atteindre un milliard d'euros par an, ce qui donnerait un fort coup de pouce à l'activité vaccins du groupe, qui a dégagé en 2013 un chiffre d'affaires de 3,7 milliards d'euros ».


Mais les perspectives de santé publique ne sont pas moins enthousiasmantes. La dengue est une menace pour plus de 2,5 milliards de personnes et chaque année, 500 000 personnes sont hospitalisées pour cause de dengue sévère. « Les systèmes de santé peuvent être paralysés lorsqu’ils font face à une épidémie de dengue. Le coût économique et sociétal peut être exorbitant », explique le Dr Roberto Tapia Conyer, Directeur Général de la Fondation Carlos Slim au Mexique. « Des programmes publics de vaccination de grande ampleur seront essentiels pour produire tous les bénéfices d’un vaccin contre la dengue destiné à contrôler la maladie dans une perspective de santé publique. »


Les objectifs de l'OMS concernant la dengue – réduire la mortalité d'au moins 50 % et la morbidité d'au moins 25 % d'ici 2020 – semblent aujourd'hui davantage à portée de main.

 

 

 

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité