Publicité

QUESTION D'ACTU

Pornographie : raviver la flamme ou l’éteindre

Les films permettent de raviver les fantasmes et de stimuler le désir. De plus en plus de femmes utilisent ce moyen pour améliorer leur vie sexuelle.

Pornographie : raviver la flamme ou l’éteindre SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 18.09.2014 à 06h16
  • |
  • |
  • |
  • |


90% des adolescents ont déjà vu des images ou des films pornographiques, or ils n'ont pas le recul nécessaire pour faire la différence avec la «vraie» vie. Parler de sexualité de façon générale est bon moyen d'aborder ensuite la pornographie. Lorsqu'on est adulte, regarder des films occasionnellement permet de raviver les fantasmes et de stimuler le désir. En revanche, lorsque la vision des films comptent plus que le plaisir échangé avec son partenaire, cela peut conduire à l'addiction. Et dans ce cas, mieux vaut consulter.

Entretien avec le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et spécialiste de la sexualité (1). 

Dr Sylvain Mimoun : Depuis deux, trois ans, de plus en plus de couples, et notamment des femmes disent utiliser ce moyen-là. Elles ont repéré quels étaient les sites où il pouvait y avoir des films gratuits ou non. Et de temps en temps, à tête reposée, elles demandent à leur conjoint de regarder ensemble un film pornographique. Certaines femmes disent qu’elles n’avaient pas très envie, mais elles savaient qu’elles auraient un rapport avec leur conjoint, alors elles ont regardé un film qui les a excité et elles ont pu avoir un rapport plus facile. Il ne faut pas oublier que le film va raviver les fantasmes. Le fantasme c’est une caresse de l’esprit qui va permettre de partir de très haut sur l’échelle de l’excitation, et l’excitation étant plus forte, les rapports sexuels se passent beaucoup mieux.

Mais n’est-ce pas un moyen de masquer les problèmes du couple ?  
Dr Sylvain Mimoun : Le fait de ne pas avoir de désir de temps en temps est-ce un problème, je ne le crois pas. C’est un problème si le non désir persiste longtemps. En médecine, on parle de chronicité au-delà de six mois. Tout homme ou femme peut connaître des moments de creux parce que l’on est préoccupé par autre chose, parce que l’on est fatigué physiquement ou psychiquement et dans ces moments-là, on n’a pas spécialement envie. Regarder un film ou encore se raconter une histoire fantasmatique peut alors devenir un jeu sexuel, qui va stimuler et induire du plaisir chez les deux partenaires.

Entretien avec Sandrine Chauvard


(1) Auteur de plusieurs ouvrages, dont « côté cœur, côté sexe : l’ABC du bonheur à deux », co-écrit avec Rica Etienne et publié aux éditions Albin Michel.


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité