Publicité

QUESTION D'ACTU

Enquête Ined-Inserm

Sexualité: le premier partenaire n'est pas le premier conjoint

Une étude de l'Ined et de l'Inserm confirme que seulement 19% des femmes et 10% des hommes ont noué une relation durable avec leur premier partenaire. 

Sexualité: le premier partenaire n'est pas le premier conjoint DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 24.01.2013 à 19h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Fini le bal ou la rencontre sur le lieu de travail qui se poursuivait par des rendez-vous et, finalement, par la bague au doigt. Ce modèle conforté durant les trente glorieuses a bel et bien volé en éclats, constate une enquête sur la sexualité en France réalisée par l’Inserm et l’Ined (1).

Le mariage est devenu une affaire personnelle qui ne doit plus rien aux usages. La cohabitation prénuptiale et l’union libre ont fait le lit des convenances.Pour autant, note le rapport, l’homogamie demeure. La tendance à vivre en couple avec une personne socialement proche se maintient au fil des décennies. Qui se ressemble s’assemble.Les lieux de rencontre ont aussi évolué. La discothèque a remplacé le bal, mais en partie seulement. Les soirées privées entre amis, le milieu scolaire représentent  respectivement 20 et 18% des « terrains » où se nouent les liens contre 13% et 11% dans les années 80.

Contrairement aux idées reçues, les sites de rencontre ouverts dans les années 2000 n’ont pas contribué aux unions. Certes, l’enquête s’arrête en 2006 mais elle relève que 2%  seulement des couples s’étaient formés grâce à internet.

L’époque du premier amour qui dure toujours appartient aux albums du passé. Seulement 19% des femmes et 10% des hommes nés après 1981 ont entamé une vie en couple avec leur premier partenaire. Pour les femmes, il s’agissait plutôt d’un copain ou d’un amoureux, pour les hommes d’une relation occasionnelle. Une perception qui traduit, écrivent les auteurs, « des normes sociales qui enjoignent aux femmes de ne pas dissocier sexualité et conjugalité. ». Et aux hommes de vivre des aventures.

De tous les lieux, celui des études est de loin le principal cadre de rencontre du premier partenaire sexuel (39% pour les hommes, 25% pour les femmes). La baisse de l’âge (2) du passage à l’acte (17 ans dans les années 2000) et la généralisation des études expliquent ce phénomène, indiquent l’étude.  

(1) Où rencontre-t-on son premier partenaire sexuel et son premier conjoint ? Enquête Contexte de la sexualité en France (Inserm-Ined, 2006) et la formation des couples

(2) Il s'agit d'une mediane, c'est-à-dire l'âge auquel la moitié des individus a eu son premier rapport

 

Source: Contexte de la sexualité en France (Inserm-Ined, 2006) et la formation des couples

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité