Publicité

QUESTION D'ACTU

Discrimination au travail

Les jeunes obèses gagnent 18% de moins que les minces

Dans une vaste étude intitulée « Fat doesn’t pay », des chercheurs établissent une corrélation entre salaire et surpoids, et pointent de fortes discriminations.

Les jeunes obèses gagnent 18% de moins que les minces Francis Dean/REX/REX/SIPA

  • Publié 24.09.2014 à 19h21
  • |
  • |
  • |
  • |


Encore une population discriminée… Selon une étude suédoise publiée dans la revue Demography, les adolescents obèses entrent sur le marché du travail avec une rémunération bien plus faible que les autres. En moyenne, ils seraient payés 18% de moins que leurs collègues.

L’apparence physique, 3e critère de discrimination
Pour établir cette conclusion, les chercheurs ont collecté les données démographiques et salariales de 145 000 Suédois âgés de 28 à 39 ans en 2003. Ils ont également croisé ces informations avec des études britanniques et américaines sur le même sujet, qui confirment une forte discrimination des obèses au travail. Les personnes qui prennent du poids après leur adolescence ne seraient pas concernées par ce constat.



En France, un rapport sur les discriminations au travail (document PDF) avait lui aussi pointé les difficultés qu’ont les personnes obèses à se faire embaucher, et surtout, à évoluer professionnellement. L'apparence physique est le troisième critère cité par les victimes de discrimination.

Et cette situation est loin d’être nouvelle : il y a près de 10 ans, l’Observatoire des discriminations a réalisé un « testing » dans des entreprises. A CV égal, l’obèse s'était pris 40 refus ; le svelte, 18. Pourtant, il s'agissait de la même personne, dont la photo avait subi des transformations par informatique.

Capacités cognitives
« Le prix de l’obésité se chiffre à peu près à trois années d’études en moins », affirme l’auteur de l’étude, Petter Lundborg, de l’Université de Lund (Suède). Au-delà de l’aspect purement discriminatoire, les chercheurs expliquent la perte de salaire par des niveaux inférieurs de compétences cognitives et non-cognitives.

En effet, les résultats de plusieurs tests réalisés sur la cohorte (mémoire, attention, logique et raisonnement pour les capacités cognitives ; motivation, confiance en soi, sociabilité et persistance pour les capacités non cognitives) semblent aller dans ce sens. Selon l’étude, les personnes obèses ont obtenu des scores inférieurs aux autres. Pour les auteurs, ces résultats sont à mettre en lien avec l’intimidation liée au poids durant l’enfance et l’adolescence, une faible estime de soi et l’expérience fréquente de la discrimination. 


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité