Publicité

QUESTION D'ACTU

Les températures grimpent

Coups de chaleur : comment se mettre à l'abri

Insolations et coups de chaleur sont vite arrivés. Mais il est facile d'en distinguer les symptômes, et surtout de les prévenir avant qu'ils ne frappent.

Coups de chaleur : comment se mettre à l'abri Matt Frost Ltd/REX/REX/SIPA

  • Publié 18.07.2014 à 06h07
  • |
  • |
  • |
  • |


Enfin une météo vraiment estivale ! Il y a de quoi se réjouir, mais attention quand même aux coups de chaleur. Ce trouble lié à une température élevée du corps et à la déshydratation, peut s'avérer mortel dans 10 % des cas. Mais il peut facilement être évité grâce à des mesures toutes simples. Il existe deux types de coups de chaleur: le coup de chaleur classique, qui intervient quand le climat est vraiment chaud et sec et celui lié à lune pratique trop intense de l'exercice physique. Cependant, dans les deux cas, les symptômes et les recommandations sont très similaires.

Pourquoi surviennent-ils?

La température corporelle normale est d'environ 37°C, mais lors d'un coup de chaleur, elle passe à 40°C et plus, ce qui le distingue des autres troubles liés au soleil, comme par exemple l'insolation, où l'on ne constate qu'une fièvre légère.

Pour se maintenir à sa température normale, l'organisme passe par deux mécanismes: la transpiration et la dilatation de vaisseaux sanguins. Mais en cas de forte chaleur, si les pertes de liquide ne sont pas compensées par une hydratation suffisante, le coup de chaleur peut survenir. En effet, lorsqu'il lui reste peu d'eau, le corps l'utilise pour ses fonctions vitales et non plus pour se refroidir. La température corporelle monte donc très rapidement.
Les personnes les plus à risque sont les enfants, les nourrissons et les personnes âgées mais aussi les personnes qui pratiquent une activité physique intensive. Ainsi, les cas de coup de chaleur lié à l'exercice sont assez fréquents dans l'armée.

Quels symtômes?

Plusieurs symptômes sont caractéristiques d'un coup de chaleur. Tout d'abord, la personne peut ressentir des crampes, des maux de têtes ou avoir des vertiges. La peau est rouge, chaude et sèche, mais contrairement à ce qu'on pourrait croire, elle n'est pas suante, car justement ce mécanisme de refroidissement du corps ne fonctionne plus. La respiration s'accélère, la température atteint les 40°C et la pression artérielle diminue.

Si la personne n'est pas prise en charge, elle peut tomber inconsciente. Rapidement, une température coporelle trop élevée peut endommager les organes sur le long terme et entraîner des séquelles irréversibles et des troubles neurologiques importants. Prévenir rapidement les secours et tout faire pour faire baisser la temprature est donc indispensable.

Que faire en cas de coup de chaleur?

En attendant l'arrivée d'un médecin ou d'un secouriste, il faut donc rafraîchir la personne et la réhydrater au maximum. On peut pour cela la mettre à l'ombre, utiliser un ventilateur, enlever les habits superflus, lui faire prendre un bain frais, mais pas à une température inférieure à 37,5 degrés pour éviter le choc thermique. D'ailleurs, prendre la température de manière régulière, pour s'assurer qu'elle ne descend pas d'un coup avec ces mesures de refroidissement, est conseillé. Enfin, il est recommandé de surveiller les signes vitaux de la personne et de se préparer à intervenir avec des techniques de réanimation, si l'on en connaît les bases.

Mieux vaut prévenir que guérir

Le coup de chaleur est facilement évitable, en appliquant quelques conseils tous simples. Par forte chaleur, mieux vaut en effet rester à l'ombre entre midi et seize heures, et couvrir la tête des enfants. Il faut éviter les activités sportives, surtout si l'on est pas entraîné, mais aussi se restreindre de consommer drogues, alcool, café ou même thé. Ces dernières boissons ont en effet des propriétes diurétiques, ce qui implique qu'elles peuvent accélérer la déshydratation.

La prévention reste encore la meilleure manière de réduire les risques liés au soleil, et notamment d'éviter le coup de chaleur. Ne pas hésiter à se tourner vers son médecin pour plus d'informations donc.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité