Publicité

QUESTION D'ACTU

Mémoire, langage, parole...

Le sport pendant la grossesse musclerait le cerveau du bébé

Une nouvelle étude vient de démontrer l’intérêt de l’activité physique pour les femmes enceintes. Cela permet de mieux développer le cerveau du nouveau-né.

Le sport pendant la grossesse musclerait le cerveau du bébé WIDMANN PETER/TPH/SIPA

  • Publié 12.01.2014 à 07h56
  • |
  • |
  • |
  • |


Il est recommandé aux femmes enceintes de pratiquer un exercice physique modéré. Cela leur permet de rester en bonne santé et d’éviter les complications de la grossesse. Selon une étude de l’université de Montréal (Canada) présentée ce 10 novembre au Congrès 2013 de la Société de Neurosciences, l’activité physique est aussi bénéfique pour le bébé à venir.

 

124 électrodes sur la tête de chaque bébé

L’équipe de chercheurs a demandé à un groupe de 6 femmes de pratiquer un exercice modéré au cours des 12 premières semaines de leur grossesse. Elles ont exercé une activité physique pendant une durée minimum de 20 minutes, trois fois par semaine. L’autre groupe de femmes est resté sédentaire. Les femmes actives ont en moyenne fait du sport pendant 117 minutes par semaine contre 12 minutes pour le second groupe.

 

Quand les bébés ont atteint l’âge de 8 à 12 jours, l’activité de leur cerveau a été mesurée à l’aide d’un électroencéphalogramme. « Nous avons placé 124 électrodes souples sur la tête de chaque bébé, puis nous avons attendu qu’il s’endorme dans les bras de sa mère, » explique Elise Labonté-Lemoyne, auteur de l’étude. « Les résultats montrent que le système d’activation cérébrale est plus mature chez les bébés dont la mère a été physiquement active pendant la grossesse, ce qui laisse entendre que leur cerveau s’est développé plus rapidement que celui des autres. »

 

Un cerveau plus actif

L’activité cérébrale varie moins chez les enfants nés de mères actives que chez ceux du deuxième groupe. Cela signifie, selon les chercheurs, que le cerveau des bébés du premier groupe est plus éveillé. L’équipe relève aussi une activité plus élevée dans les régions qui impliquent la mémoire, le langage et la parole.

 

« Nos recherches indiquent que l'exercice pendant la grossesse améliore le développement du cerveau du fœtus, » explique le Pr Dave Ellember qui a dirigé l’étude. « C'est le premier essai clinique aléatoire réalisé avec des humains dans le but de mesurer objectivement l'effet direct de l'exercice pendant la grossesse sur le cerveau du fœtus. [...] Nous avons bon espoir que cette découverte incitera les femmes à changer leurs habitudes, puisque le simple fait de faire de l'exercice pendant la grossesse pourrait changer l'avenir de leur enfant. » Tous les sports ne sont évidemment pas à la portée des femmes enceintes : les sports de contact sont par exemple vivement déconseillés. 

 

Le système de santé publique britannique, le NHS, souligne que cette étude n’a pas encore été approuvée par d’autres chercheurs et qu’elle s’applique à un très petit groupe (12 femmes). Par ailleurs, une seule analyse de l’activité cérébrale ne suffit pas pour prévoir un meilleur développement du cerveau. Les chercheurs de l’université de Montréal en sont conscients : ils précisent dans un communiqué qu’ils analysent actuellement le développement cognitif, moteur et langagier des bébés afin de vérifier si cet écart se maintient entre les deux groupes.

 




Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité