Publicité

QUESTION D'ACTU

Changement d’heure ce dimanche

Heure d'hiver : la Sécurité routière alerte les piétons

Le passage à l’heure d’hiver fait coïncider les heures de pointe avec les périodes d’obscurité de l’aube et du crépuscule. Un danger pour les piétons. La Sécurité routière appelle à la prudence.

Heure d'hiver : la Sécurité routière alerte les piétons   BEBERT BRUNO/SIPA

  • Publié 25.10.2013 à 12h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Dimanche 27 octobre, à 2h du matin, il faudra avancer sa montre jusqu’à 3h. Ce passage à l’heure d’hiver bouleverse non seulement les organismes mais aussi les statistiques d’accidents de la route. Chaque année, le changement d’heure s’accompagne d’un pic d’accidentalité et de mortalité dont les piétons sont les premières victimes, alerte la Sécurité routière.

A partir de la semaine prochaine, les heures de pointe, 8h-10h et 17h-19h, vont en effet coïncider avec l’aube et le crépuscule, deux moments de la journée où l’obscurité nuit à la visibilité des automobilistes. En 2012, 174 piétons ont été tués entre novembre et janvier, ce qui correspond à 36% de la mortalité piétonne annuelle, selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière. Il estime également que le sur-risque lié à l’heure d’hiver fait vraisemblablement plusieurs dizaines de personnes tuées supplémentaires, essentiellement les usagers à faible visibilité nocturne.


Piétons et cyclistes appelés à bien se faire voir

Pour éviter de faire partie de ces usagers à faible visibilité nocturne, la Sécurité routière conseille aux piétons qui fréquentent les abords et les centres des villes aux heures critiques « de préférer des vêtements clairs, ou mieux encore assortis de bandes rétro-réfléchissantes ». De même pour les cyclistes auquel le gilet jaune rétro-réfléchissant est conseillé pour être bien vu ainsi qu’un bon éclairage sur leur vélo. Enfin, la Sécurité routière appelle les automobilistes à adapter leur allure et attire leur attention sur les « trous noirs ». Rien à voir avec l’astronomie, il s’agit des passages d’une zone éclairée à un espace plus sombre d’où un piéton peut surgir et n’être visible qu’au dernier moment. « Vous qui roulez, circulez les vitres sèches et désembuées car les reflets masquent la présence d’un piéton et écartez-vous au moins d’un mètre des trottoirs par précaution », préconise-t-elle.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité