• CONTACT
Sexe et muscles : ces aliments boosters de testostérone'); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write('
'); newWin.document.write(''+divToPrint+''); newWin.document.write('
'); newWin.document.close(); }

QUESTION D'ACTU

Hommes

Sexe et muscles : ces aliments boosters de testostérone

Certaines aliments boostent la testostérone, un élément essentiel pour les muscles et le sexe chez les hommes. 

Sexe et muscles : ces aliments boosters de testostérone designer491/istock


  • Publié le 15.07.2022 à 16h04
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La testostérone est essentielle pour la maturation des spermatozoïdes.
  • Cette hormone induit aussi une augmentation de la masse musculaire.

La testostérone est une hormone sécrétée par les testicules et provoque l’apparition des caractères sexuels mâles selon l’Assurance maladie. Mais elle a aussi un impact sur la masse musculaire, la production de globules rouges ou encore la densité osseuse. Autrement dit, cette hormone est très importante. 

Généralement, le niveau maximal de production de testostérone est atteint à l’adolescence et au début de l’âge adulte. Il diminue ensuite progressivement avec l’âge… À un moment, donc, pour cette raison, les hommes ont moins de vitalité physique mais aussi sexuelle. 

Obésité, manque de sport, stress…

Mais il n’y a pas que l’âge qui joue. La diminution de la testostérone peut aussi être liée à d’autres facteurs comme le manque d’exercice physique, le stress ou encore l’obésité. À titre d’exemple, une étude publiée en 2013 dans la revue Clinical Endocrinology estimait que les concentrations de testostérone chez les jeunes hommes pubères et post-pubères obèses étaient de 40 à 50% inférieures à celles ayant un Indice de Masse Corporel (IMC) normal. Les scientifiques en avaient conclu que l’obésité était associée à des faibles concentrations de testostérone. 

Facteurs de la diminution de testostérone

Est-il possible de lutter contre cette baisse de la testostérone ? Bien sûr ! La première chose est de perdre du poids lorsque cela est nécessaire. Ensuite, pratiquer une activité physique régulièrement. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande aux adultes de 18 à 64 ans de faire au moins 150 à 300 minutes de sport d’intensité modérée ou 75 à 150 minutes d’intensité soutenue par semaine. 

Du chocolat noir et des fruits secs 

Autre façon de booster sa testostérone : l’alimentation. En effet, plusieurs aliments favorisent la production de cette hormone… Et certains seront mêmes très apprécié des gourmands, comme le chocolat noir ! Cette petite douceur augmente l’énergie - notamment sexuelle - et l’endurance musculaire. 

Mais attention, même s’il a des bienfaits, il ne faut pas trop en manger : 20 grammes de chocolat noir par jour minimum suffisent. Côté sucré toujours, les fruits secs - notamment les raisins secs, les dattes et les noix - boostent l’énergie sexuelle masculine et permettent de lutter donc les troubles érectiles. 

Les oeufs et les poissons gras

Pour les repas, c’est-à-dire le salé, il y a aussi des aliments meilleurs que d’autres comme les œufs. La vitamine D, les acides gras oméga-3, le (bon) cholestérol et les protéines qu’ils contiennent stimulent la production de testostérone. Même observation pour les poissons gras, comme le thon ou le saumon. Enfin, pour un petit encas booster de testostérone, misez sur les graines de lin, de tournesol, de chia ou de sésame. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES