• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Pandémie

Effets secondaires : l’étude qui innocente les vaccins Covid

Les effets secondaires qu’ont eu les patients après leur injection de vaccin contre la Covid-19 seraient légers dans 92 % des cas.

Effets secondaires : l’étude qui innocente les vaccins Covid MarianVejcik/istock


  • Publié le 19.03.2022 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les effets secondaires généralement observés après une injection de vaccins contre la Covid-19 sont bénins : fièvre, courbatures, maux de tête, immense fatigue…
  • Il y aurait 55 fois moins de risque d’avoir un effet secondaire grave après la vaccination que de développer une forme sévère de la Covid-19.

En France, plus de 53 millions de personnes sont complètement vaccinées contre la Covid-19, selon les derniers chiffres publiés par le gouvernement. La majorité d'entre elles a reçu des doses de vaccins à ARN… Cette technologie a attisé la défiance d’une partie de la population, qui suspectait ces doses de provoquer des effets indésirables à court, moyen et long terme. Mais, selon une étude publiée dans la revue The Lancet Infectious Diseases, la quasi-totalité des effets secondaires de ces vaccins seraient bénins. 

7,9 % d’effets secondaires graves

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les effets secondaires rapportés par plus de 298 millions de personnes qui se sont faites vacciner entre les mois de décembre 2020 et de juin 2021 aux États-Unis. Ceux-ci ont été enregistrés via le système le système américain pour reporter les effets adverses des vaccins (VAERS) où les patients, les médecins et les fabricants peuvent mettre les effets indésirables observés. Dans le détail, sur les 298 millions d’individus étudiés par les scientifiques, 132 millions ont reçu une ou deux doses de Moderna et 167 millions de Pfizer. Ainsi, sur toutes ces personnes vaccinées, il y a eu 340 000 signalements d’effets secondaires. Parmi ceux-ci, 27 000 - soit 7,9 % - étaient graves, c’est-à-dire qu’ils nécessitaient une hospitalisation et 313 000 - soit 92% - étaient bénins, tels que de la fatigue, de la fièvre, une douleur au niveau de la zone d’injection ou encore des maux de tête. 

Pas plus de morts qu’avec d’autres vaccins

 "Les personnes âgées ont déjà un taux de mortalité de base plus élevé que le reste de la population et nos résultats montrent des taux de mortalité similaires à ceux observés après d’autres vaccins pour ces âges", explique David Shay, l’un des auteurs de l’étude. En effet, les scientifiques ont aussi analysé tous les décès des personnes vaccinées durant la période étudiée. Ainsi, 4 471 individus sont morts mais 80 % d’entre eux étaient âgés de plus de 60 ans. Enfin, les deux principales causes de ces décès étaient une maladie cardiovasculaire et la Covid-19.

16 % des patients n’ont pas pu travailler après la deuxième dose

Dans un second temps de leur travail, les chercheurs ont aussi étudié les données v-safe. Il s’agit d’une application mobile où les personnes vaccinées indiquent chaque jour leur état, en répondant à un questionnaire spécifique. Ici, ils ont pu avoir accès aux informations de près de huit millions de personnes. Ainsi, la quasi-totalité des effets secondaires observés étaient légers. Mais, après la première dose, 4,5 % des patients n’ont pas pu aller au travail et, après la deuxième dose, ce pourcentage a fortement augmenté : 16 % ont dû se mettre en arrêt maladie. Enfin, 0,1 % des patients a dû être hospitalisé suite à la vaccination. 

Des données rassurantes qui pourraient peut-être convaincre les quelques milliers de personnes qui ne sont pas encore vaccinées en France.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES