• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Particules

Comment la pollution automobile a rendu les Américains moins intelligents

Le plomb contenu jusqu'en 1996 dans l'essence des voitures a contaminé l'organisme des millions d'Américains à travers les gaz d'échappement. Résultat, un effet néfaste sur le niveau de leur quotient intellectuel.

Comment la pollution automobile a rendu les Américains moins intelligents Kenishirotie/iStock


  • Publié le 16.03.2022 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'inhalation de particules de plomb perturbe le développement du cerveau et les capacités cognitives
  • L'ajout de plomb dans l'essence des voitures jusqu'en 1996 a entraîné la contamination de millions d'Américains
  • La perte moyenne de QI s'élève à 3 points par citoyen des Etats-Unis

Les Américains viennent d'apprendre qu'ils ont payé un tribut aussi lourd qu'inattendu au règne de l'automobile reine : la pollution née des gaz d'échappement contenant la poussière du plomb qui était un des composants de l'essence jusqu'en 1996 aurait dégradé le niveau du quotient intellectuel de 170 millions de citoyens des Etats-Unis, soit près de la moitié de la population du pays ! C'est ce que révèle un travail mené par des scientifiques de Floride et publié dans la revue de l'Académie Nationale des Sciences.

Selon ces travaux, l'exposition des Américains durant leur enfance aux gaz d'échappement des voitures roulant à l'essence au plomb leur coûterait une perte de 824 millions de point de QI collectifs. Des chiffres qui ne veulent rien dire avant d'être explicités : cette baisse totale du niveau du QI représente une perte individuelle moyenne de 3 poins par personne ce qui peut potentiellement faire passer ceux qui ont à l'origine des capacités intellectuelles un peu inférieures à la moyenne dans la catégorie des déficients intellectuels !

Particules nuisibles au développement du cerveau

L'essence au plomb a été interdite en 1996. Mais tous ceux qui sont nés avant cette date -et en particulier les personnes nées dans les années 60 et 70 où la consommation de carburant a atteint des sommets- ont connu des expositions au plomb à travers les particules contenues dans les gaz d'échappement des voitures qui sont très préoccupantes. Outre leurs effets sur la santé cardiovasculaire, ces particules de plomb nuisent au développement du cerveau et aux capacités cognitives. Le plomb est en effet un neurotoxique qui érode les cellules cérébrales lorsqu'il pénètre dans l'organisme. Et cela touche tous les âges, même si les enfants sont particulièrement vulnérables.

"Le plomb est capable d'atteindre la circulation sanguine lorsqu'il est inhalé sous forme de poussière et il passe dans le cerveau à travers la barrière hémato-encéphalique", souligne Aaron Reuben, un des auteurs de l'étude.

Jusqu'à 7 point de QI perdus pour les enfants les plus exposés 

Celle-ci a été menée en utilisant les données sur le niveau de plomb dans le sang des enfants aux Etats-Unis , l'utilisation de gaz de plomb et les statistiques démographiques. Le croisement de ces données a permis de déterminer le niveau probable de l'exposition au plomb sur toute leur vie pour chaque Américain vivant en 2015. Et c'est là que les chiffres de perte de QI sont apparus : jusqu'à 6 points pour les personnes nées entre le milieu et la fin des années 60 ayant les niveaux de plomb les plus élevés et même 7 points pour les enfants les plus exposés.

"J'ai été franchement choqué part ces chiffres !", a avoué Michael Mc Farland, co-auteur de l'étude. Ce sont en effet 170 millions d'Américains qui ont eu des niveaux cliniquement inquiétants de plomb dans leur sang lorsqu'ils étaient enfants. Le comble dans cette affaire étant que l'introduction du plomb dans l'essence destinée aux voitures en 1923 avait pour vocation de préserver la bonne santé... des moteurs !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES