• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Contamination et pass vaccinal : attention, les règles vont changer !

A partir du 15 février, le certificat de rétablissement délivré 11 jours après une infection par le coronavirus ne sera plus valable que 4 mois au lieu de 6 actuellement pour être dispensé du rappel vaccinal.

Contamination et pass vaccinal : attention, les règles vont changer ! Akacin Phonsawat/iStock


  • Publié le 29.01.2022 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La validité du certificat de rétablissement va passer de 6 à 4 mois

Le 15 février prochain, tous ceux qui n'auront pas reçu leur rappel de vaccin anti-Covid quatre mois après la deuxième dose verront leur pass sanitaire être désactivé. Mais à cette date, les règles changent aussi pour les double vaccinés malgré tout infectés par le SARS-CoV-2 : le certificat de rétablissement délivré 11 jours après un test PCR ou antigénique positif ne sera désormais plus valide que 4 mois au lieu de 6 mois jusque-là. Après 4 mois, le pass sanitaire des personnes concernés sera aussi désactivé, comme pour ceux qui n'aurait pas fait leur dose de rappel dans les délais 

"Une infection équivaudra toujours à une injection"

C'est d'ailleurs, selon le ministère de la Santé, la volonté "d'harmoniser" les règles entre rappel du vaccin et contamination qui justifie ce changement. Olivier Véran avait d'ailleurs déclaré dès le 2 janvier dans le JDD "qu'une infection équivaudra toujours à une injection".

Mais concrètement, une personne contaminée bien qu'ayant reçu une dose de vaccin ne pouvant recevoir la dose suivante que trois mois après l'infection, il ne lui restera qu'un seul mois ensuite pour recevoir sa nouvelle dose pour conserver son pass vaccinal.

La France en position d'attente pour la 4ème dose

Par ailleurs, il semble que l'idée parfois avancée d'une quatrième dose pour tous ceux ayant un schéma vaccinal complet ne soit plus d'actualité. "La quatrième dose augmente le niveau d’anticorps. Mais avec quelle intensité réelle, quel effet sur les formes graves et pour quelle durée, on n'en sait rien. Quant à la protection vis-à-vis de l’infection par Omicron, le rappel l'améliore, mais de façon limitée. Donc on n'attend pas de merveilles de la quatrième dose", a déclaré dans Le Monde le Pr Alain Fisher, président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES