• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Moderna : un lien avéré avec de rares problèmes cardiaques

Les effets secondaires cardiaques après les vaccins Moderna ou Pfizer existent, mais ils restent minoritaires et bénins.

Moderna : un lien avéré avec de rares problèmes cardiaques dusanpetkovic/istock

  • Publié le 19.12.2021 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le vaccin Moderna n’est plus autorisé en France pour les patients de moins de 30 ans.
  • Le vaccin le moins utilisé dans notre pays reste Janssen, avec seulement 1,6% de personnes totalement vaccinées.

En France, 8,6 % des personnes totalement vaccinées l’ont été avec le sérum de Moderna et 60,6 % avec les doses de Pfizer selon l’Assurance maladie. D'après une étude publiée dans la revue médicale British Medical Journal (BMJ), ces vaccins seraient associés à des problèmes cardiaques, plus particulièrement chez les moins de 40 ans pour Moderna et chez les femmes pour Pfizer. 

Risque plus élevé chez les 12-39 ans avec le vaccin Moderna

"La vaccination avec (Moderna) est associée à un risque plus élevé de myocardite ou de péricardite chez les Danois, en premier lieu les 12-39 ans", expliquent les auteurs. En revanche, "Il (le vaccin Pfizer) est associé à un risque plus élevé de myocardite ou péricardite que chez les femmes.” Pour mener leur étude, les scientifiques ont analysé les données de la population danoise. Il s’agit de la première étude qui concerne tous les habitants d'un pays.

0,005 % des personnes de moins de 40 ans ont eu des problèmes cardiaques

Dans le détail, jusqu’à un mois après la vaccination, les risques de myocardites ou de péricardites sont trois à quatre fois plus élevés chez les vaccinés Moderna,  comparativement à ceux ayant eu le sérum de Pfizer. Mais les auteurs rassurent, les problèmes cardiaques restent rares, environ 0,005% des personnes de moins 40 ans vaccinés avec Moderna. De plus, ceux-ci sont généralement bénins, aucun arrêt cardiaque ou décès n’a été enregistré chez les vaccinés atteints de myocardite ou de péricardite. 

Myocardite, des symptômes bénins ou plus graves

Une myocardite est une inflammation du muscle cardiaque généralement causée par une infection virale. Quand les personnes ont une forme légère, elles peuvent ne ressentir aucun symptôme ou bien ceux comparables à une grippe, tels que des maux de tête, de la fièvre, des maux de gorge, des douleurs au niveau des articulations, des diarrhées, etc. En revanche, pour les formes les plus graves, les patients peuvent avoir des douleurs au niveau de la poitrine, des battements du cœur rapides ou irréguliers, un essoufflement à l’effort ou au repos, de la fatigue, etc. L’état des individus touchés par une myocardite s’améliore généralement seul mais, si besoin, un traitement peut leur être proposé. 

La péricardite : des antidouleurs ou anti-inflammatoires pour soulager

La péricardite quant à elle est une inflammation de la membrane qui entoure le cœur. Lorsque celle-ci se produit, le liquide normalement produit durant la contraction n’est plus sécrété, ce qui empêche donc les contraction du muscle cardiaque. Les symptômes d’une péricardite aiguë sont les suivant : de la fièvre, des douleurs musculaires, dans les articulation, dans le thorax, des sueurs, des palpitations ou accélération du rythme cardiaque ou encore des difficultés à respirer. Dans la plupart des cas, des médicaments antidouleurs et anti-inflammatoires réduisent l’inflammation.

Les auteurs rappellent l’intérêt de la vaccination, qui a plus d’effets positifs que négatifs. Actuellement en France, plus de 52 millions de personnes sont entièrement vaccinées selon le ministère des Solidarités et de la Santé.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES