Publicité

QUESTION D'ACTU

Recommandations britanniques

Les psychologues fixent l'âge adulte à 25 ans

Les psychologues pour enfants britanniques viennent de repousser l'âge adulte psychologique à 25 ans. Selon eux, à 18 ans le cerveau serait encore à un stade adolescent. 

Les psychologues fixent l'âge adulte à 25 ans OJO Images / Rex Featur/REX/SIPA

  • Publié 25.09.2013 à 20h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si le fameux cap des « 18 ans » ne signifiait finalement pas l’entrée dans l’âge adulte. C’est en tout cas ce que pensent les spécialistes de la psychologie en Grande-Bretagne. En effet, les psychologues pour enfants britanniques viennent d’effectuer une mise à jour de leurs recommandations en la matière. Selon eux désormais, la majorité « administrative » ne correspond pas à l’âge psychologique réel des jeunes dans la société actuelle. Pour les psychologues Outre-manche, la tranche des adolescents s’élargit donc maintenant jusqu’à 25 ans d’après les informations rapportées par la BBC.

 

Le cerveau et les hormones pas forcément à l’âge adulte à 18 ans

Cet élargissement de 7 ans de la tranche d’âge se justifie notamment grâce à des données apportées par les neurosciences. « Nous avions l’habitude de considérer que le cerveau était complètement développé dès la préadolescence. Pourtant, nous réalisons à présent qu’il continue de se développer jusqu’au milieu de la vingtaine voire même jusqu’au début de la trentaine, » explique à la BBC la psychologue Sarah Help. Ces changements neurologiques ne seraient donc pas sans conséquences en terme de raisonnement social. Cette maturation cérébrale plus tardive aurait par exemple des effets sur l’habilité à planifier et sur les compétences de compréhension des jeunes. Ce qui signifierait que le niveau développement cognitif normalement acquis à l’âge adulte, le serait en réalité plus tard qu’on le pensait jusque là. Par ailleurs, les spécialistes réalisent également ces dernières années que le bouleversement hormonal à l’adolescence peut durer plus ou moins longtemps, parfois même dépasser le cap de la vingtaine.

 

Une initiative saluée par les psychologues pour enfants

Ces nouvelles recommandations britanniques reconnaissent donc maintenant trois stades psychologiques durant l’adolescence. La « pré-adolescence » irait de 12 à 14 ans, la tranche 15-18 ans serait celle de la « middle adolescence » et enfin de 18 à 25 ans, psychologiquement les individus ne seraient plus précipités de fait dans la case adulte, mais classés dans la catégorie « late adolescence ». « L'idée que subitement à 18 ans, vous êtes un adulte n'avait tout simplement pas de sens, explique la psychologue pour enfant londonienne Laverne Antrobus enfant sur le site de la BBC. Mon expérience des jeunes montre que certains ont encore besoin d'une quantité considérable de soutien et d'aide au-delà de cet âge. » Un enthousiasme que ne partagent tous les spécialistes de la psychologie infantile. Certains experts craignent que ce changement encourage le développement d’une génération d’ados attardés ou « d’adulescents ».

 

Un encouragement pour la génération « Tanguy » ? 

Enfin, certains sociologues ont également réagi à ce recul du curseur psychologique de l’entrée dans l’âge adulte. « Nous infantilisons déjà beaucoup les jeunes et cela a conduit à un nombre croissant d’hommes et femmes dans la vingtaine qui vivent encore chez leurs parents, précise le Pr Frank Furedi, sociologue à l'Université de Kent à nos confrères de la BBC. Certains revendiquent des raisons économiques, mais en réalité ce n’est pas toujours pour ça. Je crois qu’il y a une perte d’aspiration à l’indépendance. Quand je suis entré à l’université, cela aurait été une mort sociale que d’être vu avec ses parents, maintenant c’est la norme, » conclut-il. Ce sociologue poursuit en expliquant que ce changement des psychologues risquent sans le vouloir, de renforcer cette passivité, et de normaliser davantage l’immaturité déjà présente dans la société actuelle.


En Europe, un homme sur trois et une femme sur cinq, âgés de 18 à 34 ans, habitaient toujours chez leurs parents dans l'Union européenne en 2008, selon l'Office européen des statistiques.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité