• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Développement

Développement du squelette : pourquoi les mouvements du foetus dans l'utérus sont importants

Le bébé a besoin de bouger dans l’utérus pour que son squelette se développe correctement. Ainsi, certains défauts des os et des articulations seraient associés à un manque de mouvements. Mais ceux-ci peuvent être corrigés si l’activité reprend.

Développement du squelette : pourquoi les mouvements du foetus dans l'utérus sont importants jovannig/iStock

  • Publié le 25.04.2021 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des malformations osseuses ou articulaires seraient associées à une absence de mouvement du foetus dans l'utérus
  • Provoquer ces mouvements permet de rattraper le retard articulaire

Dès le plus jeune âge, l’activité physique est importante… D’après les travaux de chercheurs irlandais publiés dans la revue Disease Models & Mechanisms il faudrait même qu’elle commence quand l’enfant est encore dans le ventre de sa mère ! En effet, certains défauts du squelette, concernant notamment la croissance des os et le bon développement des articulations, pourraient être associés à un manque de mouvements physiques du fœtus au début de la grossesse. Mais les scientifiques ont découvert que ces retards, même après des périodes d’immobilité, pourraient être corrigés si le mouvement reprend. 

L’inactivité peut retarder le développement des os et des articulations

Le mouvement fœtal dans l'utérus fait partie intégrante d'une grossesse saine. En effet, celui-ci est lié au bon développement du bébé car l’activité libère les signaux moléculaires qui sont ensuite envoyés aux cellules. Grâce à ce phénomène, celles-ci deviendront ensuite musculaires, osseuses ou nerveuses. De plus, le mouvement fœtal a aussi un impact sur les os, le cartilage et les articulations du futur bébé. En revanche, si un embryon ne bouge pas, un signal inapproprié peut être délivré par erreur, ce qui entraînerait le développement d'os cassants ou d'articulations anormales. Les chercheurs estiment donc que si le mouvement est réduit ou inexistant, le bébé peut avoir un retard de développement de ses articulations et de ses os. À la naissance, pour les cas les plus inactifs, certains nourrissons peuvent avoir des maladies osseuses. 

Reprendre l’activité améliore rapidement les articulations du bébé

Dans leur étude, les scientifiques ont voulu analyser les bénéfices de la reprise du mouvement fœtal après une période d’inactivité au début de la grossesse. Ils ont plus spécifiquement observé les répercussions de celle-ci sur la formation des articulations et de la colonne vertébrale. Autrement dit, le but était de déterminer si le retard pris durant une période d’inactivité pouvait être rattrapé. Pour cela, les chercheurs ont travaillé sur des embryons de poulet, qui se développent de la même manière que ceux des humains. D’après leurs résultats, la reprise du mouvement foetal - à un rythme normal à intense - améliore nettement les articulations des bébés, notamment celles des hanches et des genoux. “Ce travail démontre essentiellement que la reprise du mouvement peut partiellement rattraper certains retards de développement articulaire ce qui, nous l'espérons, pourrait améliorer les approches thérapeutiques sur les effets de l'immobilité foetale humaine”, assure Paula Murphy, auteur principal de l’étude. 

Des pistes pour de futures thérapies

En revanche, le retard de développement et les défauts de la colonne vertébrale liés à l’inactivité, eux, se rétablissent beaucoup moins vite. Les chercheurs estiment ainsi que, même après l’apparition des problèmes articulaires et osseux liés au manque d’activité, ceux-ci peuvent être rétablis - plus ou moins rapidement - par la reprise de mouvements physiques ou par des manipulations. "Les anomalies squelettiques à la naissance sont des obstacles difficiles à surmonter pour les nourrissons qui auront plus de mal à mener une vie normale, conclut Paula Murphy. Bien que l’étude n’aboutisse pas immédiatement à de nouveaux traitements thérapeutiques, elle donne des pistes sur les types de thérapies qui pourraient être bénéfiques". À quand, donc, la kinésithérapie pour les fœtus ?

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES