• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Ultra-violets

Les cas de cancer de la peau ont explosé ces dernières décennies

Au Royaume-Uni, le taux de cancer de la peau entre 1981 et 2018 a augmenté de plus 550% chez les hommes et de 250% chez les femmes. Cela serait dû à une exposition régulière au soleil ainsi qu’au recours massif des cabines à UV. 

Les cas de cancer de la peau ont explosé ces dernières décennies iStockphoto.com/Silent_GOS

  • Publié le 28.01.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Entre 1981 et 2018, les cas de cancer de la peau ont augmenté de de 550% chez les hommes et de 250% chez les femmes.
  • Le tronc et les bras sont les parties les plus touchées par le cancer de la peau.
  • Ces cancers arrivent principalement à cause d'une trop longue exposition au soleil sans protection mais également à cause des cabines UV, très en vogue à la fin du siècle dernier.

Il faut préserver son capital soleil à tout prix. Selon les chercheurs de l’école de médecine de Brighton et Sussex (Royaume-Uni), le taux d'incidence du cancer de la peau a augmenté de plus de 550 % chez les hommes et de 250 % chez les femmes depuis le début des années 1980 en Angleterre. Les résultats ont été publiés dans The Lancet Regional Health - Europe le 6 janvier 2020. 

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs se sont intéressés aux 265 000 personnes atteintes d’une cancer de la peau en Angleterre entre 1981 et 2018. Pour rappel, le cancer de la peau est le cinquième plus fréquent au Royaume-Uni, avec 16 200 nouveaux cas chaque année. Selon les chercheurs, 86% de tous les cancers de la peau sont imputables à une trop forte exposition au soleil. De même, l’exposition à des sources artificielles de rayonnement UV provenant de lits/lampes de bronzage intérieurs est la deuxième cause de cancer de la peau.

Notre étude montre que, dans l'ensemble, il y a eu une augmentation constante et significative des taux de cancer de la peau au cours des quatre dernières décennies, ce qui est essentiellement dû à l'augmentation constante des taux chez les personnes d'âge moyen (35-64 ans) et chez les personnes âgées (65 ans et plus), indique le professeur Anjum Memon, titulaire de la chaire d'épidémiologie et de médecine de la santé publique à l’école de médecine de Brighton et Sussex et auteur principal de l’étude. Nous avons observé que l'augmentation la plus forte était chez les hommes (plus de deux fois celle des femmes) et chez les personnes âgées. L'augmentation plus forte chez les hommes est cohérente avec leur exposition relativement plus importante au soleil et leur mauvais comportement en matière de protection solaire.

Des cas de cancer qui se réduisent chez les plus jeunes 

De plus, l’étude souligne également que les taux de cancer chez les plus jeunes (entre 0 et 34 ans) se sont stabilisés au cours des deux dernières décennies. Cela suggère que les campagnes de santé publique ciblant les enfants, les adolescents et les parents portent leurs fruits et qu’elles ont une influence positive pour faire baisser les cancers de la peau. 

Bien que le cancer de la peau soit global, toutes les parties du corps ne sont pas touchées de la même manière, que ce soit chez les hommes comme chez les femmes. “Toutes les preuves disponibles suggèrent que l'énorme augmentation des taux de cancer de la peau du tronc (+817% chez les hommes, +613% chez les femmes) et des bras (+750% chez les hommes, +518% chez les femmes) depuis les années 1980 en Angleterre peut être principalement attribuée à une tendance à la hausse de l'exposition intermittente aux rayons UV à haute intensité dans le cadre des loisirs, en raison de l'évolution du mode de vie et de la société”, analyse Anjum Memon. Par exemple, les bains de soleil, les vacances dans un endroit fortement ensoleillé, la prolifération des studios de bronzage intérieurs, l'industrie des vacances à petit budget, la tendance croissante aux voyages dans des endroits plus ensoleillés et l'utilisation des bancs solaires.”

Dans leur conclusion, les chercheurs soulignent que les 86% des cancers de la peau au Royaume-Uni sont évitables si l’exposition ne se fait plus à haut risque. Selon eux, cette étude met en évidence les avantages potentiels de mesures de prévention primaire et secondaire efficaces pour réduire considérablement la charge de la maladie. 

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/174-Coup-de-Soleil-une-brulure-de-la-peau-qui-expose-au-risque-de-cancer

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité