• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude clinique

Vitamine D et Covid-19 : des médecins norvégiens misent sur l’huile de foie de morue

Des chercheurs de l’hôpital universitaire d’Oslo sont à la recherche de 70 000 volontaires pour tester l’efficacité de l’huile de foie de morue et de la vitamine D qu’elle contient pour lutter contre la Covid-19.

Vitamine D et Covid-19 : des médecins norvégiens misent sur l’huile de foie de morue batuhan toker/iStock

  • Publié le 14.11.2020 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des chercheurs de l'hôpital universitaire d'Oslo, en Norvège, souhaitent recruter 70 000 volontaires pour déterminer si l'huile de foie de morue et la vitamine D préviennent d'une infection au SARS-CoV-2.

Et si l’huile de foie de morue était un traitement efficace contre l’infection à la Covid-19 ? La question peut prêter à sourire. Elle est pourtant très sérieuse, et fait même l’objet d’une étude clinique de vaste ampleur en Norvège. Comme le détaille Le Monde, l’hôpital universitaire d’Oslo a annoncé mardi 10 novembre être à la recherche de 70 000 volontaires pour déterminer si l’huile de foie de morue peut prévenir contre une contamination au SARS-CoV-2, le virus responsable de l’épidémie de Covid-19.

Une forme de la maladie plus souvent bégnine

Cette étude de grande ampleur se base sur les résultats d’une étude lancée en mars dernier pour évaluer les facteurs de risque face au SARS-CoV-2. 15 000 norvégiens y avaient répondu, parmi lesquels 2 000 testés positifs. Ils avaient détaillé sur Internet leur habitudes de vie.

Il s’est avéré que les consommateurs réguliers d’huile de foie de morue étaient moins porteurs du virus et, lorsqu’ils étaient contaminés, développaient une forme de la maladie plus souvent bégnine. "La différence n’est pas astronomique, mais suffisamment significative pour que nous y regardions de plus près", explique Arne Soraas, médecin et chercheur au département de microbiologie de l’hôpital universitaire d’Oslo.

Un Norvégien sur cinq consomme de l’huile de foie de morue

Cette observation rejoint celle d’une étude espagnole publiée le 27 octobre dernier dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism et les travaux de l’Académie nationale de médecine qui, en mai dernier, mettait en avant les bienfaits de la vitamine D "dans la régulation et la suppression de la réponse inflammatoire cytokinique à l’origine du syndrome de détresse respiratoire aigu qui caractérise les formes sévères et souvent létales de Covid-19".

En effet, la vitamine D est bien connue pour son action dans "la prévention des infections des voies respiratoires". En Norvège, sa consommation est même encouragée dès l’âge de 1 ans par la direction de la santé. "Au moins un Norvégien sur cinq en ingurgite tous les jours", souligne dans Le Monde Arne Soraas. Selon ce dernier, il n’est toutefois pas à exclure que ces bons résultats de l’huile de foie de morue contre l’infection à la Covid-19 soient à nuancer. Il est en effet possible que les personnes en consommant régulièrement soient aussi plus prudentes face au virus et prennent davantage soin de leur santé.

Pour déterminer sa réelle efficacité, les chercheurs vont faire parvenir par la poste à la moitié des volontaires des bouteilles de foie de morue pour couvrir leur consommation quotidienne pendant six mois. Les autres recevront un placebo constitué d’huile de maïs. Ils seront suivis pendant deux ans.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité