• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Un Américain est mort d'overdose de réglisse

Des médecins ont publié le cas d'étude d'un homme ayant subi un arrêt cardiaque mystérieux. Après diverses analyses, ils suggèrent que sa mort serait due à une surconsommation de réglisse.

Un Américain est mort d'overdose de réglisse JavierGil1000/iStock

  • Publié le 29.09.2020 à 12h45
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un américain de 54 ans est subitement décédé d'un arrêt cardiaque. Pour les médecins, il s'est intoxiqué par une surconsommation de réglisse.
  • La réglisse est parfois utilisée pour augmenter le goût sucré de bonbons ou médicaments. Présentement, l'homme mangeait 1 à 2 paquets de sucreries par jour et il avait changé de recette pour opter pour un goût "réglisse".
  • Le principe actif de la réglisse a une longue durée de vie dans l'organisme et peut provoquer des troubles du potassium dans le sang qui peut à son tour perturber le bon fonctionnement des muscules et notamment celui du coeur.

Un arrêt cardiaque inexpliqué jusqu'à ce que les médecins découvrent sa consommation de réglisse. Cette étude de cas a été publiée le 20 septembre dernier dans la revue The New England journal of medicine, par des médecins voulant comprendre comment un homme de 54 ans a pu s'effondrer subitement. Pour comprendre cette mort, les médecins ont mené une enquête méticuleuse.

Comme l'explique l'étude, cet Américain d'une cinquantaine d'années a perdu conscience un midi alors qu'il se trouvait dans un fast-food. Avant de s'effondrer, il avait eu des difficultés à respirer et était pris de tremblements. Les secours arrivent sur place quatre minutes plus tard, alors que l'homme est déjà en arrêt cardiaque. Arrivé à l'hôpital une demi-heure plus tard, il succombera malgré l'intervention des médecins.

Très vite, les premiers examens montrent que le trépassé présentait “une défaillance multiorganique, des troubles métaboliques profonds et une hypokaliémie [baisse du niveau de potassium dans le sang, NDLR] marquée après un arrêt cardiaque associé à une fibrillation ventriculaire, écrit le docteur Elazer R. Edelma, co-auteur de l'article et professeur de médecine à l'université d'Harvard. Face à une telle complexité clinique, je me concentrerai d'abord sur les processus qui régissent la régulation du potassium et l'homéostasie [harmonie des flux interne, NDLR], car ils sont essentiels pour comprendre et relier les défauts de conduction métabolique, rénale, vasculaire et cardiaque observés.”

Un changement dans l'alimentation 

Pointé du doigt, le potassium sert notamment à activer des cellules nerveuses et musculaires, comme le cœur, dont il est essentiel pour assurer sa contraction. L'absence ou la faible dose de potassium dans le sang peut expliquer l'arrêt cardiaque. Dans l'organisme, il est le produit de l'ingestion, de la recirculation interne et de l'élimination dans les systèmes gastro-intestinal et rénal. Toutefois, ce défaut de potassium dans le sang peut être causé par la famine ou de l'anorexie (des pistes rapidement écartées dans le cas présent), des modifications de recirculation interne ou la perte gastro-intestinale ou rénale de potassium. “La cause la plus probable de l’hypokaliémie de ce patient est la perte rénale de potassium résultant d’un excès de minéralocorticoïdes [hormone qui contrôle notamment les échanges entre le sodium et le potassium dans le rein, NDLR]”, assurent les auteurs du cas d'étude.

En interrogeant ses proches, les médecins apprennent que cet homme avait une mauvaise alimentation et se nourrissait principalement de bonbons. Or, selon les chercheurs, “la réglisse a longtemps été utilisée comme médicament et édulcorant alimentaire, non sans effets secondaires.” La réglisse a la particularité de perturber les récepteurs minéralocorticoïdes et peut potentiellement provoquer une hypokaliémie. Or, ces changements ioniques peuvent prendre effets longtemps après la digestion de la dernière sucrerie. Selon sa famille, l'homme mangeait quotidiennement un ou deux gros paquets de bonbons mous. Ses proches se souviennent que trois semaines avant l'arrêt cardiaque, il avait troqué ses bonbons mous aromatisés aux fruits pour ceux à la réglisse.

Les médecins se sont intéressés à ces sucreries et ont remarqué la présence d'acides glycyrrhizique, le principe actif de la réglisse, qui une fois dans l'organisme s'est mue en acide glycyrrhétinique. Ce nouveau composant a une longue demi-vie [durée au bout de laquelle la grandeur atteint la moitié de sa valeur initiale, NDLR], un grand volume de distribution et une recirculation entéro-hépatique [circulation entre le foie et l'intestin grêle, NDLR] étendue, et dont l'hypokaliémie peut prendre entre 1 à 2 semaines avant de se résorber. Sachant le réglisse peut altérer le rythme cardiaque d'un homme moyen après l'ingestion de 50 grammes seulement, pour les médecins, il ne fait pas de doute que c'est la surconsommation de réglisse qui a perturbé le bon fonctionnement du cœur de cet Américain de 54 ans, le menant ainsi vers un arrêt cardiaque fatal.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité