• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Comment aider son enfant à parler de ses vacances ?

Raconter ses vacances est un exercice très utile pour travailler la restitution d'un souvenir et se préparer à la rentrée.

Comment aider son enfant à parler de ses vacances ? Nadezhda1906/iStock

  • Publié le 22.08.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Avec la rentrée scolaire qui approche, les enfants terminent leurs vacances et commencent à se projeter dans une nouvelle année scolaire. Prendre le temps de discuter avec eux pour parler de ce qu'ils ont fait pendant les deux mois d'été leur permet de reformuler et de les exercer à rassembler leurs idées.

Se mettre dans les bonnes conditions pour le faire raconter

Quel que soit son âge, prendre le temps de discuter avec votre enfant de ce qu'il a vécu pendant ses vacances est un moment important pour partager avec lui les moments forts qu'il a retenus. Tout comme les adultes, ils ont d'ailleurs un intérêt particulier à parler des événements extraordinaires qui les ont sortis de leur quotidien.

Commencez par le laissez parler de ses deux derniers mois en vous mettant à sa hauteur. Interrogez-le sur les souvenirs qui ont été les plus marquants pour lui en l’écoutant attentivement. Vous pouvez aussi l'aider en lui proposant de raconter les vôtres pour stimuler sa mémoire et en acquiesçant pour l'encourager à développer.

Quelle est l'utilité de cet exercice ?

Si la plupart des enseignants demandent aux élèves de parler leurs vacances à la rentrée, c'est parce qu'il s'agit d'un exercice de restitution qui fait travailler à la fois la mémoire, mais aussi les notions de temps et le rassemblement d'idées. À l'oral, vous l'aidez aussi à travailler sa syntaxe et le choix de son vocabulaire. L'utilité émotionnelle n'est pas non plus négligeable puisqu'elle lui permet de classer tous ses souvenirs dans sa mémoire pour mieux préparer la nouvelle année scolaire. 

Vous pouvez ensuite prolonger ce moment même après la rentrée, en l'incitant régulièrement à parler de sa journée. Sous forme de rituel, il peut être mis en place régulièrement, pour lui permettre de verbaliser ses émotions et les moments les plus marquants et passer à autre chose le lendemain.

En savoir plus : “Je ne veux pas !” de Clémence Prompsy et Aurélie Callet, éditions Au fil de soi.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité