• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Télésoins

Au centre de la Menaudière, les soins de réadaptation à distance vont survivre au confinement

Le centre de soins de suite et de réadaptation MGEN de la Menaudière est parvenu à assurer la prise en charge de ses patients pendant toute la durée du confinement. Avec parfois les moyens du bord mais sans conséquences sur la qualité des soins.

Au centre de la Menaudière, les soins de réadaptation à distance vont survivre au confinement VYV

  • Publié le 11.06.2020 à 19h10
  • |
  • |
  • |
  • |


"Nos patients se sont retrouvés privés des séances collectives et, pour certains, dans la crainte d'une rupture de prise en charge ..." A la Menaudière, un centre de soins de suite et de réadaptation de la MGEN, une mutuelle du Groupe VYV, le confinement présentait un risque majeur, celui de voir se desserrer le lien entre l'établissement et ses patients confinés. Des personnes âgées, des victimes de troubles locomoteurs, des malades du cancer, des obèses sont ici accompagnés régulièrement en hospitalisation complète ou en hospitalisation de jour.

" Certains étaient en grande souffrance, physique et psychique, explique Jean Villette, le directeur délégué, nous avons par exemple un patient qui a eu la main sectionnée et qui n'a pas accès à un kinésithérapeute libéral, des personnes obèses qui ont tout de suite été annoncées comme une catégorie à risque pour la Covid-19, il a fallu trouver un moyen pour continuer à les suivre à distance".

Venir en aide à chaque patient

Ce moyen, c'est la téléréadaptation, heureusement déjà lancée à la Menaudière, qui a permis d'assurer le maintien de la prise en charge. Mais il a fallu s'adapter. "Notre organisation permet de nous occuper du patient avec une sorte de plateau technique qui peut rassembler différents professionnels de santé, médecins, kinésithérapeutes, psychologues, ergothérapeutes intervenant à tour de rôle", précise Jean Villette. Alors toute l'équipe s'est mobilisée pour retrouver les moyens de venir en aide à distance à chaque patient.

Une alternative à la prise en charge en réadaptation

"Il a fallu imaginer tout ce qui pouvait remplacer chez nos patients confinés les outils de rééducation, nous nous sommes servis de tout ce qu'ils avaient sous la main, des chaises, des balais, pour qu'ils aient ce dont ils avaient besoin pour réaliser leurs exercices", raconte le directeur délégué. Et cela a marché. Une vingtaine de patients habituels ont pu suivre leur parcours de réadaptation pendant le confinement et l'établissement est même parvenu à prendre en charge de nouveaux. 

Au point que l'expérience va se poursuivre. "Certains peuvent même suivre leurs séances depuis leur lieu de travail, durant une pause", explique Jean Villette qui voit dans ces soins à distance "une alternative à la prise en charge en réadaptation". "Nous sommes fiers de nous, ce mode de fonctionnement aboutit à des résultats équivalents à ceux que l'on obtient au sein de l'établissement", assure-t-il en concluant : "Nous avons inventé quelque chose !". 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité