• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Solidarité

Dispositif La Croix-Rouge chez Vous : "Les gens qui nous contactent ont besoin de parler "

Pendant le confinement, le groupe de protection sociale VYV a mis en place un mécénat de compétences avec La Croix-Rouge. Ainsi, les salariés qui le souhaitaient ont pu participer à un dispositif de livraison de courses de première nécessité. C'est le cas de Thierry Weishaupt, chargé d'affaires publiques.

Dispositif La Croix-Rouge chez Vous : \ VYV

  • Publié le 03.06.2020 à 10h00
  • |
  • Mise à jour le 04.06.2020 à 11h47
  • |
  • |
  • |


Pendant le confinement, des élans de solidarité ont vu le jour aux quatre coins de la France. De nombreux dispositifs ont été développés, à l'instar de "La Croix-Rouge chez vous". Par ce biais, l'association a mis en place plusieurs services, comme l'écoute des personnes isolées qui éprouvent le besoin de parler, ainsi que la livraison de courses de première nécessité au travers de "paniers type", constitués d'aliments, et, dans certains cas, de médicaments. Si les produits sont à la charge des appelants, la logistique et la livraison sont assurées gratuitement par La Croix-Rouge.

Dans le cadre d'un mécénat de compétences entre son entreprise, le groupe de protection sociale VYV, et l'association, Thierry Weishaupt a souhaité participer à l'opération. Depuis plus d'un mois, une à deux fois par semaine, au cours de sessions de 4 heures, le chargé d'affaires publiques s'occupe de la commande de paniers sur son temps de travail. "C'est comme pour un centre d'appel : je suis sur mon ordinateur et on me transfère les appels lorsque tous les interlocuteurs du plateau sont déjà pris, explique-t-il. Le principe est vraiment bien : on a beau dire que l'on s'occupe des paniers, l'écoute est là, aussi. Les gens qui nous contactent ont besoin de parler".

"Selon la situation de nos interlocuteurs, on prend vraiment des coups" 

Chaque session débute par 30 minutes de briefing, notamment pour discuter des spécificités régionales de La Croix-Rouge, puis se termine par une nouvelle demi-heure d'échange avec des membres de l'association. "À la fin, on vous écoute, on répond à vos questions et on vous interroge sur votre ressenti, histoire de faire le point sur l'aspect psychologique, raconte Thierry Weishaupt. Un psychologue est présent parce que, selon la situation de nos interlocuteurs, on prend vraiment des coups".

Le chargé d'affaires publiques se souvient particulièrement d'une appelante : une femme âgée "inquiète", puisqu'elle souffre d'un diabète et avait besoin d'un médicament qui n'était plus disponible. "Sortir représente un véritable risque pour elle : outre la possibilité d'attraper la Covid-19, elle habite au 5ème étage d'un immeuble dont l'ascenseur est en panne, alors qu'elle se déplace avec une canne, précise le salarié. Parfois, l'effet cumulatif de la situation de la personne avec qui on parle est très marquant".

Des paniers solidaires pour les personnes aux revenus limités

Dans certains cas, un panier solidaire peut être donné. "Il restait 1,50 euros à un monsieur pour finir le mois, se remémore Thierry Weishaupt. Normalement, il en avait 30, ce qui lui permettait de payer son panier, mais à cause d'une dépense imprévue, il n'en avait plus les moyens. On lui en a donc donné un". Une exception que se permet parfois La Croix-Rouge, en vérifiant les revenus des appelants concernés, afin qu'il n'y ait pas d'abus.

Si le mécénat de compétences mis en place par VYV touchera à son terme le 7 juin, Thierry Weishaupt compte aller au-delà. "Je pense que je vais continuer. Ce genre d'action est nécessaire : c'est la vraie vie, on parle à des gens qui ont besoin de nous, estime celui qui a toujours été dans le milieu associatif, mais pas dans l'aide à la personne. Puis, je me suis rendu compte de l'importance de tout ce que l'on doit faire sur le plan social dans notre pays". Près de 120 salariés du Groupe VYV se sont portés candidats pour rejoindre le dispositif lorsque le mécénat de compétences a été mis en place.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité