• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Cancers de la peau : comment bien choisir sa protection solaire ?

Avec l'arrivée des beaux jours, il est essentiel d'utiliser une protection solaire efficace. Pourquoi Docteur vous explique comment bien la choisir afin qu'elle soit adaptée à votre type de peau. 

Cancers de la peau : comment bien choisir sa protection solaire ? Verona_S/iStock

  • Publié le 20.05.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 80 000 cancers de la peau sont dépistés chaque année en France
  • Les rayons ultraviolets (UV) sont un facteur de risque
  • Le choix de la protection solaire dépend de l'ensoleillement et du phototype

Les beaux jours arrivent et avec eux, cette irrésistible envie de s'exposer au soleil. Seulement voilà, ce genre de comportement augmente considérablement le risque de développer un cancer de la peau.

Des comportements à risque

Environ 80 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année en France, parmi lesquels 90% sont des carcinomes cutanés et 10% des mélanomes cutanés. Le premier type comprend les formes basocellulaires et épidermoïdes : la première ne métastase pas, à l'inverse de la seconde qui peut envahir les ganglions lymphatiques et métastaser.

Enfin, le mélanome peut apparaître sur une peau saine ou à partir de la transformation maligne d'un grain de beauté (nævus) et peut s'étendre rapidement aux relais ganglionnaires et à d'autres organes s'il n'est pas dépisté tôt.

L'incidence du mélanome, qui emporte près de 2 000 personnes chaque année, a augmenté ces dernières décennies, notamment à cause de l'exposition aux rayons ultraviolets des machines de bronzage et du soleil. Or, à terme, l'exposition prolongée d’une peau non protégée peut engendrer une allergie au soleil (lucite), un vieillissement cutané précoce et la survenue d'un mélanome. Il est donc essentiel de se protéger du soleil, notamment en appliquant une crème solaire efficace… Mais comment la choisir ?

Les rayonnements du soleil

Le soleil émet des rayons ultraviolets (UV), lesquels sont divisés en trois catégories selon leur portée : les UVA (400-315 nm), les UVB (315-280 nm) et les UVC (280-100 nm). Les UVB sont les rayons les plus dangereux puisque ce sont eux qui brulent l'épiderme et provoquent des coups de soleil. C'est aussi eux qui sont à l'origine de 90% des mélanomes. Attention également aux UVA qui provoquent une destruction des fibres de collagène et détruisent la tonicité de la peau.

Selon la réglementation européenne, une crème solaire doit garantir une protection UVA au moins égale au tiers de la protection UVB (ex : pour un facteur de protection de 30 pour les UVB, le rapport UVA sera au minimum de 10).

Le type de peau

Chaque peau est différente et connaître son “phototype”, c'est-à-dire son niveau de sensibilité au soleil, est essentiel pour choisir une crème solaire adaptée. Il existe 6 phototypes différents : 

- Phototype 0 : peau qui prend facilement des coups de soleil sans bronzer, qui présente des taches de rousseur et qui globalement, doit éviter de s'exposer au soleil (albinos, population sans mélanocytes).

- Phototype 1 : peau très claire qui prend rapidement des coups de soleil ou développe des taches de rousseur en cas d'exposition. 

Ces phototypes sont ce que l'on appelle des “mélano-compromis” : ils attrapent facilement des coups de soleil et nécessitent une crème de très haute protection.

- Phototype 2 : peau très claire qui peut devenir halée avec le soleil, mais brûle facilement ou développe des taches de rousseur rapidement en cas d'exposition.

- Phototype 3 : peau moyenne, dotée de peu ou pas de taches de rousseur, prend rarement des coups de soleil et bronze.

- Phototype 4 : peau mate, prend rarement des coups de soleil et bronze facilement.

Ces phototypes sont des “mélano-compétents” : ils sont sensibles au soleil mais peuvent bronzer. Ils ont besoin d'une crème de très haute ou de haute protection solaire.

- Phototype 5 : peau foncée, naturellement pigmentée, bronze rapidement et facilement.

- Phototype 6 : peau noire, ne prend pas de coups de soleil. 

Ces “mélano-protégés” produisent beaucoup d’eumélanines (mélanines noires) et bronzent facilement sans brûler.

Les antécédents familiaux (s'il y a eu des cancers cutanés dans la famille), le nombre et la taille des grains de beauté, ainsi que l'état de la peau (si elle a déjà souffert de nombreux coups de soleil l'ayant fragilisée par exemple) sont également des facteurs à prendre en compte. 

L'indice de protection de la crème solaire

L'indice de protection de votre crème solaire dépendra donc de votre peau, mais également des conditions d'ensoleillement et de l'exposition que vous envisagez : une randonnée en montagne n'aura par exemple pas les mêmes répercussions qu'une exposition prolongée sur la plage entre 12h et 16h. 

Il existe 4 indices de protection : 

- Protection faible : de 6 ou 10

- Protection moyenne : de 15, 20 ou 25

- Protection haute : de 30 ou 50

- Très haute protection : 50+

Attention, il est plus efficace d'appliquer une crème solaire de moyenne protection plusieurs fois par jour qu'une crème de très haute protection une seule fois.

Bien entendu, la meilleure protection est de ne pas s'exposer au soleil et/ou de porter des vêtements amples pour faire barrière à ses rayonnements. Les couleurs sombres notamment, empêchent les rayons UV de passer. De même que les vêtements secs, à l'inverse de l'humidité. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité