• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Lupus et la maladie de Crohn

Tests ADN : une entreprise utilise les données génétiques de ses clients pour développer de nouveaux médicaments

La firme pharmaceutique espagnole Almirall a racheté les droits d'un médicament produisant des anti-corps résistants à des protéines capables de bloquer des pathologies auto-immunes. Le traitement a été développé par l'entreprise américaine 23andMe, qui vend des kits de tests génétiques. 

Tests ADN : une entreprise utilise les données génétiques de ses clients pour développer de nouveaux médicaments dusanpetkovic

  • Publié le 12.01.2020 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Aux États-Unis, les test génétiques rencontrent un franc succès. Connaître les antécédents de maladies des membres de sa famille, en apprendre davantage sur ses ancêtres… C’est dans ce domaine que se spécialise l’entreprise américaine 23andMe, qui propose des kits de tests génétiques salivaires depuis 2006. 

À partir des données de leurs clientes et clients, l’entreprise a développé un médicament ciblant une famille de protéines associées à plusieurs maladies auto-immunes et inflammatoires, dont le lupus ou la maladie de Crohn. 

Le lupus est une maladie auto-immune chronique, caractérisée par des auto-anticorps et qui peut atteindre plusieurs organes (rein, coeur, cerveau). La maladie de Crohn désigne quant à elle une pathologie chronique d’origine auto-immune qui provoque une inflammation et une irritation au niveau de l’intestin.

"Développer la médecine de précision"

La firme 23andMe vient de céder les droits de ce traitement à la pharmacie espagnole Almirall SA. C’est désormais elle qui poursuivra les tests et développera le médicament, grâce à 80% des dix millions d'utilisatrices et d'utilisateurs de 23andMe qui ont accepté de transmettre leurs données génétiques. 

"Le partenariat avec 23andMe, un chef de file en génétique et en biotechnologie, nous donne une occasion unique de répondre aux besoins médicaux non satisfaits en immunodermatologie", a déclaré dans un communiqué Bhushan Hardas, chef de la direction scientifique d'Almirall. 

En 2018, 23andMe avait revendu l’intégralité de ses données génétiques au géant pharmaceutique anglais Glaxosmithkline, pour la somme de 300 millions de dollars. Une transaction qui avait déclenché une vive polémique.

Dans les pages du Time, le chef de la division de l'éthique médicale de l’université de médecine de New York Arthur Caplan estimait notamment que les clients qui ont payé pour réaliser le test puis accepté de céder leurs données au profit de l'entreprise devraient être indemnisés.  

De leur côté, Glaxomithkline et 23andMe avaient assuré dans un communiqué que ce nouveau partenariat viserait à "développer la médecine de précision, mettre en point des sous-groupes de patients et constituer plus facilement des cohortes pour les études cliniques". 

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/1100-Lupus-une-maladie-auto-immune-aux-multiples-visages

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité