Publicité

QUESTION D'ACTU

Allergies alimentaires

Allergie au sésame: un risque plus élevé pour les enfants sujets aux allergies alimentaires

Le test des anticorps au sésame - dont l'utilité est encore controversée - permet de prédire avec précision si un enfant victime d'allergies alimentaires est aussi allergique au sésame.

Allergie au sésame: un risque plus élevé pour les enfants sujets aux allergies alimentaires ChamilleWhite/iStock

  • Publié 08.11.2019 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L’allergie au sésame est l'une des 10 allergies alimentaires les plus courantes chez les enfants. Selon une étude du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) publiée dans la revue Pediatric Allergy and Immunology, 20 à 30 % des enfants seraient allergiques au sésame. C'est pourquoi il est nécessaire d'optimiser la reconnaissance et le diagnostic de cette allergie.  

“Compte tenu de la fréquence des allergies au sésame chez les enfants allergiques à d'autres aliments, il est important de faire preuve de prudence dans la mesure du possible lorsqu'on expose ces enfants au sésame, indique Anthony Fauci, directeur du NIAID. Les cliniciens et les parents ont eu du mal à déterminer si un enfant est vraiment allergique au sésame.”

Test de sensibilité au sésame

Les tests d'allergie standard (comme le test de piqûre cutanée et le test de détection des anticorps spécifiques d’allergènes), n'ont pas toujours permis de prédire une réaction allergique au sésame. Pour leur étude, les chercheurs du NIAID ont procédé différemment. Les chercheurs ont sélectionné 119 enfants allergiques dont on ne connaissait pas leur tolérance au sésame. Sous surveillance médicale, ils leur ont fait ingérer des doses croissantes de sésame, afin d’observer les possibles réactions allergiques. Les scientifiques ont découvert que 15 des 119 enfants (soit 13%) étaient allergiques au sésame, 73 (61 %) étaient tolérants au sésame et le statut allergique au sésame n'a pu être déterminé pour 31 (26 %) enfants, principalement parce qu'ils ont refusé de se plier au test. Parmi les 88 enfants dont le statut allergique au sésame était avéré, 17 % étaient allergiques au sésame. De plus, les scientifiques ont mesuré la quantité d’immunoglobuline E (sIgE) présente dans leur sang, un anticorps spécifique du sésame. 

En France, une mention obligatoire pour le sésame

Avec ces données, les chercheurs ont développé un modèle mathématique pour prédire la probabilité qu'un enfant allergique aux aliments soit allergique au sésame. En appliquant ce modèle, les chercheurs ont découvert que les enfants ayant plus de 29,4 kilos d'unités internationales de sIgE par litre de sérum ont plus de 50% de chance d'être allergiques au sésame. Toutefois, ce modèle doit encore être validé par des études supplémentaires avant de pouvoir être utilisé dans la pratique clinique. 

En raison de son caractère allergène, en France, le sésame fait partie de la liste des 14 ingrédients dont la mention est obligatoire sur les préparations qui en contiennent, au même titre que les fruits à coques ou les produits laitiers par exemple, comme le rappelle l’Association française pour la prévention des allergies (Afpral) sur son site.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité