Publicité

QUESTION D'ACTU

Yeux

Sécheresse oculaire : diagnostic et traitements améliorés par un nouveau système d'imagerie

Un nouveau système d'imagerie non invasif vient d'être mis au point pour faciliter le diagnostic et le traitement de la sécheresse oculaire responsable d'irritation et de troubles de la vision.

Sécheresse oculaire : diagnostic et traitements améliorés par un nouveau système d'imagerie Fizkes/iStock

  • Publié 08.10.2019 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Souffrir de sécheresse oculaire, c'est avoir souvent les yeux irrités et surtout des troubles de la vision. qui causent souvent une irritation et une vision trouble. Une étude réalisée au laboratoire AdOM (Advanced Optical Methods) annonce une nouvelle méthode pour diagnostiquer et traiter cette maladie.

Qu'est-ce qu’une sécheresse des yeux ?

La sécheresse oculaire est une maladie due à une instabilité du film lacrymal. Nos yeux sont humectés par le film lacrymal qui les protège, les nettoie et les hydrate. Grâce au clignement des yeux, ce film est renouvelé et réparti de façon homogène à la surface de l’œil. Chez des personnes atteintes de sécheresse oculaire, le film lacrymal n’humecte pas correctement les yeux, soit parce que le liquide lacrymal est produit en quantité insuffisante, soit parce que sa composition est modifiée. Cela entraîne donc des symptômes désagréables qui peuvent influer sur nos performances et notre bien-être.

Aujourd'hui, la plupart des cas de sècheresse oculaire sont diagnostiqués à l'aide d’un questionnaire, qui dont la fiabilité est faible. Les symptômes subjectifs sont souvent peu ou mal corrélés aux signes objectifs. Le film lacrymal étant le premier système traversé par la lumière, la qualité optique de l’œil dépend fortement de l’homogénéité du film lacrymal. Les méthodes objectives d'examen du film lacrymal ne peuvent généralement pas suivre les dynamiques changeantes et ne peuvent donc pas être utilisés pour identifier la cause de la maladie.

Améliorer le diagnostic grâce à l’imagerie

« Jusqu'à 60 % des visites chez l'ophtalmologiste sont dues à la sécheresse oculaire, ce qui montre la nécessité d'avoir un dispositif non invasif et très précis pour effectuer le diagnostic en ville », a déclaré Yoel Arieli, chef de l'équipe de recherche d'AdOM (Advanced Optical Methods Ltd.) en Israël.

Dans la revue Applied Optics, les chercheurs ont décrit la capacité de l'appareil à effectuer des mesures sur un grand champ de vision en quelques secondes. L'image peut acquérir des mesures rapides et cohérentes des yeux humains, même lors d’un clignement. Le nouvel instrument utilise une lumière halogène sans danger pour les yeux pour éclairer l'œil, puis analyse tout le spectre de la réflexion de la lumière dans le temps et l'espace. Ces mesures spectrales sont utilisées pour reconstruire les structures trouvées à l'avant de l'œil, permettant une mesure précise des couches intérieures du film lacrymal, en particulier la sous-couche aqueuse. Cette sous-couche joue un rôle important dans l'œil sec, mais a été difficile à analyser avec d'autres méthodes.

« L’imagerie du film lacrymal est le premier dispositif qui peut être utilisé chez l’ophtalmologiste pour refléter le film lacrymal et distinguer ses couches intérieures avec la résolution nanométrique, ces mesures sont effectuées automatiquement en seulement 40 secondes. » déclare Yoel Arieli.

Un dispositif non invasif qui ne présenterait aucun risque

Après avoir démontré une résolution de 2,2 nanomètres sur un simulacre de film lacrymal, les chercheurs ont testé la capacité de l'instrument à prendre des mesures sur l'œil humain sans intervention pendant que le patient clignait de l’œil. « L'appareil a fonctionné de façon impressionnante et ne présente aucun risque parce qu'il n'est pas invasif et utilise une source lumineuse simple », a déclaré le Dr Arieli. « Il a non seulement mesuré le film lacrymal de façon cohérente, y compris les clignements toutes les secondes, mais les mesures se sont bien corrélées avec d'autres techniques de diagnostic partiellement invasives. »

L’imagerie du film lacrymal a été utilisée dans deux études cliniques en Israël et au Canada. L’examen du diagnostic de la sécheresse oculaire a été effectué avec l'appareil et les traitements peuvent être maintenant évalués avec précision. Cependant, les chercheurs affirment que de futures études pourraient aider mieux prescrire les traitements, améliorer les résultats chirurgicaux et conduire à un ajustement des lentilles de contact. Ils envisagent également d'utiliser l’appareil dans des études plus vastes avec des groupes plus divers de patients pour définir des niveaux pour les yeux sains et les personnes souffrant de sécheresse oculaire.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité