Publicité

QUESTION D'ACTU

Système immunitaire affaibli

Pollution industrielle : l'impact sur les mères aurait des conséquences sur plusieurs générations

D'après une nouvelle étude américaine, l'exposition courante d'une mère à la pollution industrielle affaiblirait le système immunitaire de ses enfants et également celui des générations à venir. 

Pollution industrielle : l'impact sur les mères aurait des conséquences sur plusieurs générations kodda/iStock

  • Publié 03.10.2019 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que des milliers de produits chimiques ont brûlé dans l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen le 26 septembre, une nouvelle étude met en avant les effets néfastes de la pollution industrielle. D’après cet artricle paru dans le journal Cell Press iScience, si une mère est exposée de façon omniprésente, cela pourra nuire au système immunitaire de ses enfants. Et cette vulnérabilité sera ensuite transmise aux générations suivantes, affaiblissant les défenses de l’organisme contre des infections courantes comme le virus de la grippe.

Pour en arriver à ces conclusions, Paige Lawrence et des membres du département de médecine du Centre médical de l'Université de Rochester (URMC) aux Etats-Unis ont étudié des souris, dont la fonction immunitaire est similaire à celles des humains. Ils ont exposé des femelles enceintes à des concentrations importantes d’un produit chimique du nom de dioxine, un sous-produit courant dans la production industrielle et l’incinération de déchets que l’on retrouve également dans certains produits de consommation. Les dioxines, comme les biphényles polychlorés (BPC) se retrouvent dans la chaîne alimentaire et sont finalement consommés par les humains, surtout via des aliments d’origine animale.

Les scientifiques ont alors observé que la production et la fonction des lymphocytes cytotoxiques, des globules blancs qui défendent l'organisme contre les agents pathogènes étrangers, comme les virus et les bactéries, et qui recherchent et détruisent les cellules dont les mutations pourraient entraîner le cancer, était altérée quand les souris étaient infectées par le virus influenza A. Les chercheurs ont remarqué cette réponse immunitaire affaiblie non seulement chez la progéniture dont les mères avaient été exposées à la dioxine mais aussi chez les générations suivantes, y compris les petits-enfants. Autre observation intéressante : cet effet était plus marqué chez les femelles que chez les mâles. 

C’est la première fois qu’on prouve que le système immunitaire est aussi impacté

Pour les auteurs de l’étude, cela pourrait s’expliquer car l’exposition à la dioxine, qui se lie à une protéine dans cellules appelée AHR, modifie la transcription des instructions génétiques. L’exposition elle-même ne déclenche pas une mutation génétique mais la machinerie cellulaire par laquelle les gènes sont exprimés est altérée et le phénomène est transmis aux générations suivantes.

Si plusieurs autres études avaient déjà démontré que l’exposition environnementales aux polluants pouvait avoir des effets sur les fonctions reproductrices, respiratoires et nerveuse sur plusieurs générations, c’est la première fois que l’on prouve que le système immunitaire est lui aussi impacté.

Cela pourrait expliquer les variations observées lors d’épisodes de grippe saisonnière et pandémique. Car les vaccins sont plus efficaces sur certaines personnes. Par ailleurs, pendant une épidémie, certains tombent gravement malade tandis que d’autres combattent l’infection sans problème. Or si l’âge, les mutations virales et d’autres facteurs peuvent expliquer ce phénomène en partie, ils ne tiennent pas pleinement compte de la diversité des réactions à l’infection grippale. 

Evaluer l’immunité anti-tumorale

"Lorsque vous êtes infecté ou que vous recevez un vaccin antigrippal, le système immunitaire accélère la production de certains types de globules blancs en réponse à l'infection", explique Lawrence. "Plus la réponse est importante, plus l'armée de globules blancs est nombreuse, ce qui améliore la capacité de l'organisme à lutter efficacement contre une infection. Le fait d'avoir une armée de plus petite taille - que nous voyons sur plusieurs générations de souris dans cette étude - signifie que vous risquez de ne pas combattre l'infection aussi efficacement", poursuit-elle.

Et les chercheurs de conclure : "D'autres études portant sur d'autres défis immunitaires, comme d'autres types de virus et l'évaluation de l'immunité anti-tumorale seront nécessaires pour prolonger ces travaux".

En France, le site Basias (Base des Anciens Sites Industriels et Activités de Service) du ministère de l'Ecologie et du Développement Durable répertorie entre 300 et 400 000 sites industriels sur 66 départements nécesistant des investigations afin d’identifier d’éventuelles pollutions. Sur le site Basol, du même ministère, on trouve une base de données sur les sites et sols pollués ou potentiellement pollués, qui appellent à une action publique "à titre préventif ou curatif". La base liste plus de 3700 sites industriels pollués ou susceptibles de l’être, sur lesquels une action des pouvoirs publics a été engagée.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité