Publicité

QUESTION D'ACTU

Leucocytes

Horloge biologique : l'efficacité de notre réponse immunitaire varie d'heure en heure

En dehors de l'appétit, du sommeil ou encore de la température corporelle, l'horloge interne régule la réponse immunitaire de l'organisme. C'est ce que révèle une étude publiée par des chercheurs basés au Canada. Ce travaux pourraient notamment permettre d'améliorer les stratégies d'immunothérapie dans le traitement des cancers.

Horloge biologique : l'efficacité de notre réponse immunitaire varie d'heure en heure Peshkov/iStock

  • Publié 25.09.2019 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Nous l'oublions parfois, mais c'est notre horloge circadienne – aussi appelée "biologique" ou "interne" – qui est à la tête de notre organisme. Nichée au centre de notre cerveau, dans l'hypothalamus, elle est composée de deux noyaux suprachiasmatiques qui contiennent chacun environ 10 000 neurones. Ces derniers sont à l'origine d'une activité électrique oscillant sur 24 heures, contrôlée par l’expression cyclique d’une quinzaine de gènes "horloge".

Au travers de messages directs ou indirects, les noyaux suprachiasmatiques régulent différentes fonctions de notre organisme, telles que la température corporelle, l’appétit, et le sommeil. Ce cycle permet au corps humain de s'adapter à d'autres cycles : les changements environnements, comme les saisons, et le passage du jour à la nuit. 

Le rôle primordial de l'horloge biologique

S'il est indéniable que notre horloge interne contrôle de multiples aspects de notre physiologie, son rôle serait encore plus important : selon une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, notre horloge biologique influence l'efficacité de notre réponse immunitaire (soit l'efficacité du déclenchement de notre système immunitaire face à une maladie).

Les six chercheurs, basés au Canada, se sont concentrés sur le rôle de l'horloge circadienne dans la régulation des lymphocytes T CD8, une catégorie de leucocytes qui jouent un rôle important dans la réponse immunitaire secondaire puisqu'ils détruisent les cellules infectées dans le cas d'un cancer ou d'une infection.

"La force de la réponse de la cellule T CD8 varie selon l'heure de la journée"

"En utilisant un modèle de vaccin sur des souris, nous avons observé qu'après la vaccination, la force de la réponse de la cellule T CD8 variait selon l’heure de la journée, explique Nicolas Cermakian, un des chercheurs, dans un article publié sur le site de l'université canadienne McGill. À l'inverse, chez les souris qui ne possédaient pas le gène de l'horloge dans leurs cellules T CD8, ce rythme circadien était aboli et la réponse au vaccin était amoindrie au cours de la journée".

Il avait été précédemment démontré que les cellules T réagissent plus ou moins fortement à la présence d'un corps étranger selon l'heure de la journée, mais le rôle de l'horloge circadienne dans ce phénomène restait inconnu. 

"Améliorer les stratégies de vaccination ainsi que l'immunothérapie des cancers"

"L'identification des mécanismes par lesquels l'horloge biologique module la réponse de la cellule T nous aidera à mieux comprendre les processus qui régulent les réponses optimales de la cellule T, estime Nathalie Labrecque, une des auteurs de l'étude. Cette connaissance contribuera à améliorer les stratégies de vaccination ainsi que l'immunothérapie des cancer".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité