Publicité

QUESTION D'ACTU

Danger

Cancer : aux États-Unis, des contaminants sont présents dans l'eau du robinet

Près de 100 000 cas de cancer aux États-Unis pourraient être liés à la présence de produits chimiques cancérigènes dans l'eau du robinet. C'est ce que révèle une étude menée par des scientifiques de l'EWG (Environmental Working Group).

Cancer : aux États-Unis, des contaminants sont présents dans l'eau du robinet Neyro2008/iStock

  • Publié 20.09.2019 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans une étude publiée le 19 septembre dans le journal Heliyon, trois scientifiques du groupe d'activistes américain EWG (Environmental Working Group) ont démontré qu'aux États-Unis, près de 100 000 cancers contractés au cours de la période 2010-2017 seraient dus aux produits chimiques cancérigènes contenus dans l'eau du robinet. Plus précisément, la présence d'arsenic, de produits désinfectants et de contaminants radioactifs constituerait le danger le plus important.

"L'eau potable contient des mélanges complexes de contaminants, pourtant les agences du gouvernement évaluent les risques pour la santé un par un, déplore Sydney Evans, analyste scientifique et principal auteur de l'étude, dans l'article publié sur le site d'EWG. Dans la réalité, les personnes sont exposées à des cocktails de produits chimiques, donc il est important que l'on commence à évaluer les impacts sur la santé en regardant les effets combinés de multiples polluants".

"Les contaminants présents dans l'eau à des concentrations légales peuvent nuire à la santé humaine" 

Ainsi, les chercheurs ont conduit une évaluation cumulative des risques de cancer dus aux 22 contaminants cancérigènes trouvés dans l'eau potable au niveau national. Pour mener à bien leurs travaux, ils ont analysé la qualité de l'eau du système de distribution de 48 363 communautés américaines. À elle seule, la Californie compterait 15 000 cas de cancer.

"La grande majorité des systèmes de distribution d'eau communautaires respectent les normes légales, assure Olga Naidenko, vice-présidente des études scientifiques à l'EWG. Cependant, les dernières recherches montrent que les contaminants présents dans l'eau à ces concentrations – qui sont parfaitement légales – peuvent quand même nuire à la santé humaine. Nous devons prioriser la protection des sources d'approvisionnement en eau pour s'assurer que ces contaminants n'aillent pas dans les réserves d'eau potable, pour commencer". En tant que consommateur, il est possible de réduire son exposition aux contaminants en achetant un filtre à eau.

Une ampleur similaire à celles des risques liés aux polluants atmosphériques cancérigènes

Si les systèmes d'alimentation en eau présentant le risque le plus élevé sont ceux qui sont utilisés dans les petites communautés, ceux qui alimentent des secteurs plus étendus jouent un rôle important dans le risque global. En cause : le nombre d'habitants qu'ils alimentent et la présence constante de produits désinfectants. 

"De manière générale, les risques cumulatifs de cancer – au niveau étatique et national – dus aux contaminants cancérigènes présents dans l'eau ont une ampleur similaire à celle des risques liés aux polluants atmosphériques cancérigènes, conclut l'étude. Ainsi, améliorer la qualité de l'eau du robinet et investir dans des mesures de protection pour les sources d'approvisionnement en eau sont des opportunités de protéger la santé publique et de diminuer l'incidence potentielle de la maladie due à de la pollution environnementale".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité