Publicité

QUESTION D'ACTU

Rarissime

Une jeune femme a porté durant 17 ans le foetus de sa soeur jumelle

Une jeune femme indienne a porté durant 17 ans dans son ventre le foetus de sa soeur jumelle. Un cas, rarissime, de "foetus in fetus".

Une jeune femme a porté durant 17 ans le foetus de sa soeur jumelle Mohammed Haneefa Nizamudeen/iStock

  • Publié 05.09.2019 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Elle était "enceinte" depuis sa naissance ! Une jeune femme de 17 ans vivant à Patna en Inde vient d'être opérée d'une affection rarissime: elle portait dans son abdomen une soeur jumelle "parasite", un foetus sans système nerveux mais avec des cheveux, des dents et des membres.

Un deuxième embryon ou une tumeur

De tels cas, appelés "foetus in fetus" sont rarissimes, 1 sur 500 000, et c'est la huitième fois qu'on en observe un chez une femme adulte. Certains pensent que cette anomalie survient lorsque, en présence de deux embryons, l'un est enveloppé par l'autres dès le début de la grossesse. Ce foetus qui ne développe ni cerveau ni système nerveux se nourrit de son "jumeau". Selon une autre théorie, ce deuxième "foetus" serait en fait une forme complexe de tumeur appelée téranome et pouvant développer différents types de tissus à la fois, y compris des cheveux et des dents.

L'épreuve de la jeune femme, rapportée par le BMJ, avait débuté il y a 5 ans lorsqu'elle avait constaté la présence d'une bosse dure dans son abdomen. La grosseur s'est développée progressivement, occasionnant des douleurs périodiques et s'accompagnant d'une sensation sa satiété, la masse commençant à exercer une forte pression sur les organes internes.

Des vertèbres, des côtes et des os longs

Lors d'un premier examen, la grosseur a été identifiée comme une tumeur. Mais au cours d'une investigation complémentaire à l'aide d'un scanner, les médecins ont identifié des dépôts de calcium "dont la forme ressemblait à des vertèbres, des côtes et des os longs". Ce qui les a conduit à poser le diagnostic de "foetus in fetus" et à pratiquer une intervention chirurgicale pour l'extraire du corps de la patiente.

"Je me sens très bien, mon abdomen est redevenu plat et mes parents sont très heureux !", a déclaré la jeune femme juste après cette intervention. Elle devra néanmoins être régulièrement suivie, certaines des cellules de sa "jumelle" toujours présentes dans son organisme pouvant, selon les médecins, se comporter comme un cancer et devenir incontrôlables.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité