Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé publique

Les pharmaciens autorisés à dépister l’angine ou la grippe

C’est officiel, les pharmaciens peuvent désormais réaliser à l’officine 3 tests biologiques : ceux de la glycémie, du diagnostic d’angine à streptocoque A et de la grippe. 

Les pharmaciens autorisés à dépister l’angine ou la grippe MEIGNEUX/SIPA

  • Publié 03.07.2013 à 11h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Les pharmaciens sont autorisés à pratiquer des tests biologiques depuis le 11 juin, date de la publication d'un arrêté au Journal Officiel. En pratique, votre pharmacien de quartier est donc maintenant habilité, s’il le souhaite, à réaliser le test oro-pharyngé permettant de diagnostiquer les angines à streptocoque A, celui la grippe, ainsi que le test d’évaluation de la glycémie. Pas question toutefois de réaliser ces tests en plein milieu de la pharmacie, sous le regard des autres  personnes qui attendent leur diagnostic en file indienne. Les offcinaux, qui se lanceront dans cette nouvelle activité, devront disposer « d’un espace de confidentialité » dédié à la pratique de ces tests biologiques.

Par ailleurs, l’évaluation de la glycémie était déjà réalisée dans certaines officines. Les pharmaciens qui la proposaient déjà ponctuellement à leur clientèle, la faisaient essentiellement dans le cadre de campagne de dépistage du diabète. Désormais, ils peuvent analyser le taux de sucre dans le sang, de leurs clients, dans un cadre légal, tout au long de l’année. Cela permettra donc au professionnel de repérer notamment une hypoglycémie ou un diabète.
L’arrivée légale de ce test pourrait aussi contribuer à faciliter la mission d’éducation thérapeutique  du pharmacien en aidant les patients  à mettre en place les mesures nécessaires à un meilleur contrôle de leur maladie.

 

Ecoutez Nicolas Mimoun, pharmacien dans les Yvelines : « Ca va tout changer. Jusque là ce n’était pas formalisé, on le faisait surtout aux nouveaux diabétiques pour apprendre à utiliser le lecteur de glycémie. »


La vraie nouveauté réside surtout dans l’autorisation pour le pharmacien de réaliser les 2 autres tests. Le test diagnostique rapide des angines à streptocoque A par exemple, était jusque là réservé aux généralistes, pédiatres et ORL. Mis à la disposition des médecins gratuitement depuis 10 ans par l’Assurance Maladie, cette initiative s'inscrivait dans une démarche de santé publique  pour diminuer les résistances aux antibiotiques.
En effet, en présence d'une angine, ce test permet en 7 minutes de savoir s’il est nécessaire de prescrire ou non des antibiotiques. L’angine streptococcique est la seule qui nécessite la prise d’antibiotiques. Elle ne représente que 10 à 25% des angines de l’adulte et 25 à 40% des angines de l’enfant après 3 ans.
Quant au test rapide de la grippe, seuls les médecins faisant partie du réseau de surveillance Sentinelle l’utilisaient dans le cadre de la surveillance épidémiologique.

Les pharmaciens ont donc désormais la possibilité de participer à ce système de surveillance de santé publique. Côté des médecins cependant, l’arrivée de ces tests en pharmacie est reçue avec réserve. Pourtant, les pharmaciens devraient suivre une formation spécifique. 

Ecoutez le Dr Claude Leicher, Président du d’un syndicat de généralistes, MG France : « Si le test d’angine est positif, il faut des antibiotiques, donc ça se termine forcément chez le médecin. Je ne vois pas très bien l’intérêt d’organiser un pré-diagnostic chez le pharmacien. »


 

Quant au test de diagnostic de la grippe, là, Claude Leicher est encore plus dubitatif. « Quelqu’un qui tousse, qui est enrhumé, qui a 40 fièvre, est ce qu’il aura vraiment l’idée de commencer par vérifier s’il c’est la grippe auprès de son pharmacien ? » s’interroge t-il. Plus inquiétant selon lui, le diagnostic de la grippe demande de la précision, notamment en terme de diagnostic différentiel. Même si la grippe est écartée grâce au test, impossible d’identifier une autre pathologie respiratoire encore plus grave sans une consultation médicale. 

 

Ecoutez le Dr Claude Leicher : « Pour le test de la grippe en pharmacie, je n’en vois pas l’utilité, mais j’en vois surtout les risques. Si au final, c’est une pneumopathie aigüe non diagnostiquée et non traitée, l’évolution peut être extrêmement sévère. »

 

Malgré tout le Dr Leicher concède que dans les cas où le médecin et le pharmacien travaillent de façon coordonnée, ces tests rapides en officine pourraient avoir un intérêt. « Dans le cadre d’une angine, ils peuvent s’organiser pour que l’un fasse le test et l'autre examine le patient. 

 

Du côté des patients, pour le moment pas de rejet particulier par rapport à cette initiative. Au Ciss, le collectif qui regroupe les principales associations de patients, on ne voit pas l’arrivée de ces tests d’un mauvais œil. « A partir du moment où les pharmaciens reçoivent la formation nécessaire et où ces test sont réalisés dans un cadre respectant la confidentialité des patients, il n’y a pas de problème. Nous sommes plutôt en faveur de la délégation des tâches », explique Marc Paris, responsable de la communication du Collectif.
En attendant, pas la peine de se ruer chez votre pharmacien afin de vérifier si votre angine est virale ou bactérienne. Si les tests sont d'ores et déjà autorisés, les discussions entre les syndicats de pharmacien et l'Assurance maladie viennent de commencer afin de déterminer notamment le prix de ces derniers, ainsi que le mode de rémunération des professionnels. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité