Publicité

QUESTION D'ACTU

Grande nouvelle

Bientôt un vaccin contre l'allergie aux poils de chats

Des chercheurs suisses ont réussi à mettre au point un vaccin contre les allergies aux poils de chats. Baptisé HypoCat, ce dernier s'attaque à la protéine Fel-d1 et devrait être disponible d'ici trois ans. 

Bientôt un vaccin contre l'allergie aux poils de chats Zinkevych/iStock

  • Publié 13.08.2019 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


S’il a été prouvé que caresser des chats permet réduire le stress chez les anxieux, cela peut malheureusement aussi entraîner beaucoup de problèmes. Alors que 10 millions de chats vivent en France, 25% des personnes y sont allergiques, le plus souvent à cause de leurs poils. Quand ces derniers entrent en contact avec le nez et les yeux, le malade développe une rhinite allergique. Cette dernière se caractérise par une conjonctivite, un nez bouché, des éternuements et des démangeaisons. Il arrive également qu’elle soit accompagnée d’une crise d'asthme, plus ou moins dangereuse. Elle peut enfin se manifester par un urticaire, mais cela est plus rare. Actuellement, il n’existe aucun remède contre l’allergie aux chats.

L’immunothérapie, qui qui expose lentement les patients à de minuscules doses d'un allergène, peut atténuer les réactions mais il faut souvent des années avant que les malades voient leur situation s’améliorer. Aussi, la meilleure solution pour eux reste encore d’éviter les chats, ce qui peut s’avérer compliqué pour les amoureux des félins.

Si vous faîtes partie de ces personnes, des scientifiques suisses pourraient bien avoir trouvé le remède à vos problèmes. Après des années de travail, ils ont finalement réussi à mettre au point HypoCat, un vaccin efficace contre l’allergie aux poils de chats. Leur étude sera bientôt publiée dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology.

L’allergie aux chats est une réaction anormale du système immunitaire à un allergène félin, la protéine Fel-d1. Au contact de cette protéine, le système immunitaire de l’allergique va s’emballer et sécréter de l’histamine (médiateur chimique) de façon excessive, déclenchant les symptômes de l’allergie. Fel-d1 est produite par les glandes salivaires, sébacées, lacrymales et anales des chats et se retrouve dans leurs poils, que les félins ont malheureusement tendance à disperser un peu partout.

100 000 abandons d'animaux domestique tous les ans en France

Aujourd’hui, après près de dix ans de travail, les scientifiques de l’Université de l’Hôpital de Zurich ont réussi à neutraliser Fel-d1. Lors de leur dernière étude réalisée sur 54 chats, tous ont produit des anticorps, ou cellules défensives, nécessaires à la destruction de cette protéine.

D’après les chercheurs, ce vaccin pourrait être disponible d’ici trois ans. Et les animaux ainsi que les humains pourraient en bénéficier. Les propriétaires allergiques aux félins réduiraient ainsi leur risque de développer des maladies chroniques, comme l'asthme et "leurs chats pourraient rester dans les foyers et ne pas avoir besoin d'être abandonnés aux refuges pour animaux", se félicitent les chercheurs.

Toutes les heures en France, plus de 11 animaux domestiques sont abandonnés, ce qui revient à environ 100 000 abandons chaque année, dont 60 000 l’été. La SPA en recueille une partie dans 62 refuges à travers la France.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité