Publicité

QUESTION D'ACTU

Resvératrol

Un composé présent dans le vin rouge pourrait aider à soigner la dépression et l’anxiété

Appelé resvératrol, ce composé présent dans la peau du raisin, bloque l’enzyme liée au contrôle du stress dans le cerveau.

Un composé présent dans le vin rouge pourrait aider à soigner la dépression et l’anxiété debyaho/iStock

  • Publié 27.07.2019 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le vin rouge comme remède contre la dépression et l’anxiété ?

Si parvenir à une telle conclusion est aussi hâtif qu’erroné, une nouvelle étude dirigée par l'Université de Buffalo et publiée dans la revue Neuropharmacology, révèle cependant le rôle-clé que pourrait jouer un composé naturel présent dans le vin rouge sur les processus neurologiques.

Un effet neuroprotecteur

Le nom de cet élément miracle ? Le resvératrol. "Le resvératrol peut être une alternative efficace aux médicaments pour traiter les patients souffrant de dépression et de troubles anxieux", affirme ainsi Ying Xu, co-auteur principal et professeur agrégé de recherche à l'École de pharmacie et des sciences pharmaceutiques de l'Université du Nouveau-Brunswick, au Canada.

Associé par le passé à un certain nombre d’effets bénéfiques pour la santé, comme sur la mémoire des seniors, le resvératrol est une substance antioxydante que l’on retrouve notamment dans la peau et les graines de raisin, dans les mûres ou les cacahuètes.

Jusqu’ici, les chercheurs soupçonnaient que le resvératrol avait des effets antidépresseurs, mais ignoraient quel rôle il jouait concrètement sur le cerveau.

Ces nouveaux travaux ont découvert que ce composé naturel interfère avec la phosphodiestérase 4 (PDE4), une enzyme influencée la corticostérone, une hormone qui régule la réponse de l’organisme au stress. Cependant, trop de stress peut mener à une libération excessive de cette hormone dans le cerveau ce qui peut provoquer le développement d’une dépression, de troubles anxieux ou d’autres troubles mentaux.

En menant leurs travaux sur des modèles murins, les chercheurs de cette nouvelle étude ont mis en lumière les effets neuroprotecteurs du resvératrol : il permet d’inhiber l’expression de l’enzyme PDE4, et ainsi de protéger le cerveau contre les effets délétères causés par une production excessive de corticostérone.

Pour les auteurs, cette nouvelle étude jette les bases de l'utilisation du resvératrol dans de nouveaux antidépresseurs. La majorité des antidépresseurs actuellement présents sur le marché cherchent à influencer la production de sérotonine ou de noradrénaline dans le cerveau. Pourtant, seul un tiers des patients souffrant de dépression entrent en rémission complète en réponse à ces traitements, rappelle le Pr Xu.

De nouvelles recherches sont cependant nécessaires pour confirmer les bienfaits du resvératrol pour contrer les processus neurologiques conduisant à la dépression et à l’anxiété.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité