Publicité

QUESTION D'ACTU

Vacances

Méduses, poissons venimeux : les mauvaises rencontres de la baignade

Le début d'été caniculaire a réchauffé la température des eaux de baignade. C'est ce que préfèrent les méduses dont on annonce déjà l'invasion sur la Riviera française.

Méduses, poissons venimeux : les mauvaises rencontres de la baignade Paolo Barelli/iStock

  • Publié 24.07.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Depuis quelques années, la prolifération de méduses est de plus en plus fréquente en Méditerranée, en particulier dans la région Provence-Côte d'Azur. Les plages accueillent d'ailleurs souvent des panneaux "alerte aux méduses" qu'il est préférable de respecter: les rencontres avec ces animaux peuvent enlever tout plaisir de retourner dans l'eau pour le reste des vacances !

Lorsque l'on touche une méduse dans l'eau de mer, la sanction est immédiate: une douleur intense, semblable à une décharge électrique ou une brûlure. Les méduses nous envoient leur venin à travers une multitude de micro-injections grâce à leurs tentacules porteuses de cellules venimeuses.

La peau devient rouge et gonflée

Au contact du venin, la peau devient rouge et gonflée, avec parfois des bulles et des lésions plus profondes. Pour les méduses rencontrées sur les côtes françaises et notamment en Méditerranée, cela s'arrête généralement à ce stade. Mais dans certains pays comme l'Australie la piqûre peut provoquer de la fièvre et des nausées qui justifient souvent une hospitalisation.

Que faire lorsque l'on est piqué ? Le "remède de grand-mère" qui conseille d'uriner sur la zone touchée n'est pas très hygiénique et surtout parfaitement inutile ! En fait, il faut rincer à l'eau de mer afin d'éliminer les cellules venimeuses encore présentes dans les brins de tentacules encore collés à la peau et qui sont très peu visibles. Et surtout pas avec de l'eau douce qui provoquera une libération encore plus importante de venin.

La piqûre de vive est particulièrement douloureuse

Si la présence de méduses en bord de mer est désagréable et si la piqûre fait mal, ce "danger" n'est rien à côté des risques que présentent bien d'autres espèces maritimes. Conseil important: ne jamais caresser ou attraper à mains nues certains poissons et toujours se méfier des animaux échoués.

Les poissons venimeux n'ont par forcément l'allure de monstres marins et accessoirement n'attaquent qui si on les dérange, contrairement à la méduse qui se dirige vers tout ce qui bouge. Mais des espèces comme les rascasses et les vives, un poisson très commun qui vit dans les baies sableuses, sont dotées d'épine venimeuses disposées sur plusieurs parties du corps. La piqûre de vive est particulièrement douloureuse: lorsqu'elle intervient, il faut rassurer la "victime", approcher la zone piquée d'une source de chaleur en évitant de toucher la peau, désinfecter et, si possible, consulter un médecin.

Appliquer de la glace sur la zone piquée

La plaie ne doit jamais être rincée  et il faut retirer les débris de dard s'ils sont visibles. Mais surtout, ne jamais sucer la plaie: quelque soit le venin, on n'est jamais certains qu'il ne pourra pas passer dans notre corps à travers une simple petite plaie dans la bouche. En revanche, quel que soit l'animal, et en plus de la nécessité de désinfecter, n'hésitez pas à appliquer de la glace sur la zone piquée : en plus de soulager la douleur, le refroidissement va ralentir la diffusion du venin.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité