Publicité

QUESTION D'ACTU

Soins de santé

8 Français sur 10 ont recours à l'automédication

En 2018, 80% des Français ont pratiqué l'automédication pour se soigner, souvent en s'informant avant auprès de leurs proches ou sur les sites de santé. 

8 Français sur 10 ont recours à l'automédication Sasha Brazhnik /istock

  • Publié 03.07.2019 à 11h30
  • |
  • |
  • |
  • |


80% des Français ont eu recours à l’automédication en 2018, selon un sondage Harris interactive. Parmi eux, 85% étaient des femmes et 75% des hommes. "Cette pratique, stable depuis plusieurs années, se caractérise par une forte saisonnalité : 79% en hiver, 40% au printemps et 49% l’été". 

Une utilisation raisonnée

Fort heureusement, les Français ont recours à l'automédication de façon raisonnée, uniquement lorsqu'ils en ont besoin : 46% l’utilisent pour un problème de santé bénin, 44% pour des situations connues, principalement au début des symptômes (43%) ou quelques jours après (39%). 63% d'entre eux s'informent au préalable auprès de leur entourage, s'inspirent des expériences de leurs proches et 43% consultent les sites de santé. De façon générale, les Français sont très soucieux de connaître les potentiels effets indésirables d'un traitement.

"Le rôle clef du pharmacien est confirmé par ce sondage", indiquent les sondeurs, puisque 59% des Français se laissent conseiller pour choisir le médicament qui convient le mieux à leur problème. "Ce conseil est avant tout attendu pour conforter un choix (58%) et pour pallier un manque connaissance médicale (45%)". Niveau budget, les Français dépensent en moyenne 35 euros par an pour l'automédication, mais un tiers d'entre eux seraient prêts à dépenser entre 10 et 19 euros par mois. 

Quel avenir pour l'automédication chez les Français ?

Fait intéressant : 22% des Français envisagent une augmentation de leur pratique d’automédication. "A travers cette enquête, les Français expriment clairement un besoin d’information sur les questions d’automédication avec notamment une éducation renforcée autour des problématiques de santé (41%), la mise en place d’un site officiel sur les produits d’automédication (39%) ou de fiches conseil sur les pathologies (32%".

Attention, vigilance !

L’automédication est le fait de se soigner grâce à des médicaments autorisés, accessibles sans ordonnance, sans avis médical. Bien qu'elle présente des avantages, cette pratique n'est pas à prendre à la légère. Lire les notices d'informations et respecter la posologie de chaque médicament demeure essentiel. En effet, des médicaments anti-rhume disponibles sans ordonnance comme Actifed, Humex, Fervex jour et nuit et Dolirhume, contiennent par exemple des vasoconstricteurs qui rétrécissent les vaisseaux sanguins et sont potentiellement dangereux pour certains malades. Et ce, même si les industriels mettent les moyens pour faire vendre leurs produits dits "sûrs" pour tous.

Enfin, si les symptômes persistent, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin, car l'automédication peut dans certains cas, retarder le diagnostic d'une pathologie grave et sa prise en charge médicale. Soyez vigilant. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité