Publicité

QUESTION D'ACTU

Les trois infos du jour

Un coeur en 3D, la santé des entrepreneurs français et la lutte contre l'antibiorésistance

Des chercheurs ont mis au point un prototype de coeur en 3D à partir de tissus humains, on en sait plus sur l'état de santé des dirigeants de TPE et PME et une "nouvelle arme" pourrait combattre l'antibiorésistance. Voici l'essentiel de l'actualité. 

Un coeur en 3D, la santé des entrepreneurs français et la lutte contre l'antibiorésistance ABSCENT84 /ISTOCK

  • Publié 16.04.2019 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Un coeur imprimé en 3D à partir de tissus humains

C'est une première mondiale : des chercheurs basés à Tel-Aviv (Israël) viennent de présenter un prototype de coeur humain imprimé en 3D à partir de tissus humains. "C'est la première fois qu'on imprime un coeur dans son intégralité, avec ses cellules et ses vaisseaux sanguins, explique à l'AFP Tel Devir, Professeur à l'Université de Tel-Aviv. Autre percée majeure, c'est qu'on a pu l'imprimer avec de la matière provenant du patient lui-même". La prochaine étape de cette avancée, déjà spectaculaire, est de faire mûrir le coeur en laboratoire pendant au moins un mois afin que les cellules apprennent à interagir entre elles, et puissent produire "des signaux électriques et des contractions synchronisées ou la capacité de pompage du coeur". Pour lire la suite, cliquez ici

Quel est l'état de santé des dirigeants de TPE et PME françaises ?

La fondation d’entreprise MMA Entrepreneurs du Futur a sondé les dirigeants de micro et petites entreprises françaises pour connaître leur forme physique et mentale. Selon cette enquête OpinionWay, menée auprès d'un échantillon de 1501 entrepreneurs, les dirigeant(e)s de TPE et PME françaises "se sentent à la fois utiles et heureux dans leur travail, mais sont aussi durement impactés par le stress et la surcharge de travail". Pour connaître les détails, cliquez ici

Antibiotiques : une « nouvelle arme » qui ne vise que les bactéries pathogènes résistantes

Les antibiotiques frappent tous azimuts. La plupart sont incapables de distinguer les bactéries nocives de celles qui vivent naturellement dans notre organisme et qui participent à son bon fonctionnement. Résultat, les attaques de notre microbiote (l'ensemble des micro-organismes qui évoluent sainement dans notre corps) favorisent le développement des bactéries antibiorésistantes avec de très lourdes conséquences : "sans mesures d'urgence, nous entrerons bientôt dans une ère post-antibiotiques dans laquelle des infections courantes et de petites blessures seront à nouveau mortelles", alerte l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans ce contexte, une étude menée par l'Institut Pasteur à Paris et l'Université polytechnique de Madrid, apporte un espoir. On vous dit tout dans notre article

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité